Recherche
Se connecter

Coteouestphotographies.com crée du lien entre artistes et clients

Publié par le - mis à jour à
Coteouestphotographies.com crée du lien entre artistes et clients

Pour faire sa place sur un marché disputé, le site de vente en ligne de photographies d'art de la côte Altlantique mise sur le pouvoir du storytelling et sur l'engagement de sa communauté.

  • Imprimer

La vente en ligne de photos s'est largement démocratisée au cours des dernières années, avec des enseignes comme YellowKorner.com, mais sans créer de liens véritables entre l'acheteur et le photographe. C'est en partant de ce constat que Fabien Maurin, étudiant de la Majeure Digital d'HEC, familier des sujets sur l'innovation digitale et l'e-commerce, décide de créer le site coteouestphotographie.com. Son parti pris? Raconter une histoire autour de la photo. De l'île aux oiseaux à la dune du Pilat, celui qui est aussi photographe amateur a choisi son terrain de jeu, le bassin d'Arcachon, dont il est originaire. Dans un premier temps, il publie et commercialise ses propres photos mais projette d'ouvrir en 2018 le site à d'autres photographes, issus de la Côte Atlantique, notamment de régions aux particularismes prégnants (comme la Bretagne ou le Pays Basque), et à un autre support, la vidéo. "Le ciel est la limite", glisse Fabien Maurin, témoignant ainsi de son appétit.

Muscler le contenu éditorial

Sur le marché de la vente de photographie, la concurrence (on et off line) est rude. Premier axe stratégique: le renforcement du contenu éditorial et le développement du storytelling afin de créer du lien. Un blog a ainsi été ouvert pour diffuser de l'information et optimiser le référencement naturel.

Pour booster son audience, Fabien Maurin travaille le contenu du site via les réseaux sociaux. Avec 1096 followers sur Facebook et 3100 sur Instagram à date, la communauté grossit régulièrement. Il parie sur son engagement. "Avant leur mise en vente, nous testons les photos auprès de notre communauté sur les réseaux sociaux, puis nous analysons les données récoltées pour identifier les clichés performants en termes de vente", explique-t-il. Aujourd'hui, le site ne vend en moyenne qu'une dizaine de photos par mois (CA non communiqué). Le positionnement "prix" se situe dans la tranche médiane du marché, avec des tarifs aux alentours de 30 euros. Le site propose également une offre alternative avec la Box Bassin d'Arcachon contenant 12 photos au tirage rétro, et dont la sortie des deux éditions annuelles devrait faire l'objet d'une vente évènementielle.

Une autre piste de développement consiste à mettre en place une rubrique dédiée au "Lifestyle" afin de monétiser l'audience du site et de générer une autre source de revenu. L'idée étant de nouer des partenariats avec des acteurs du tourisme local.

Bref, "s'il n'y a pas véritablement de barrière à l'entrée de l'-commerce -le site a fait ses premiers pas en 2017 sur la solution cloud (gratuite) de PrestaShop et tourne actuellement sur une plateforme dont le coût est de 200 euros par an- la difficulté provient de la complexité du marché de la photographie d'art", qui connaît une multitude d'acteurs de très petite taille, lesquels peinent notamment à accéder aux galeries, confie Fabien Maurin. Mais le jeune entrepreneur a décidé de transformer ce point faible en force et d'utiliser le storytelling en levier de performance.

La rédaction vous recommande

Par Marketo

Difficile pour les entreprises de se passer aujourdhui dune visibilite sur le web Acquisition de trafic transformation generation de leads les [...]

Sur le même sujet