Recherche
Se connecter
En ce moment En ce moment

[Vidéo] Apprendre à bien pitcher face à un investisseur : l'exemple de MoiChef

Publié par le | Mis à jour le
[Vidéo] Apprendre à bien pitcher face à un investisseur : l'exemple de MoiChef

Trouver des fonds, un casse-tête potentiel pour les entrepreneurs, à tous les stades de leur activité. Quelles sont les clés pour réussir cet exercice? Les conseils de Startup Inside, à travers l'analyse d'un pitch vidéo de la start-up MoiChef, spécialisée dans les box culinaires.

  • Imprimer

Ces images ont été tournées en mars 2018 lors d'un rendez-vous Venture Capital chez Start-up Inside, société dédiée à l'accompagnement des entrepreneurs, dont le directeur général et cofondateur, Lorenzo Croati, signe cette analyse. A cette occasion, des investisseurs viennent assister aux présentations des startups partenaires de Startup Inside afin de découvrir leurs projets.

Dans cette présentation, il s'agit d'un pitch investisseur et donc d'un format un peu plus long que d'habitude. La raison ? les investisseurs attendent plus que d'être convaincus sur le projet, ils veulent savoir s'ils vont gagner de l'argent et comment. Les pitch investisseurs diffèrent selon le niveau de levée de fonds.

Il faut donc impliquer les personnes dans une histoire en expliquant la crédibilité du projet et surtout sa faisabilité.

Pendant un pitch investisseur, il est important de rentrer dans les détails. Les investisseurs aiment les to do list pour savoir ce que vous faites, ce que vous êtes capable de réaliser avec votre équipe et ce que vous voulez faire avec l'argent que vous souhaitez obtenir.

Time code : 0'00

Après s'être très brièvement présenté, Tristan montre, en vidéo (0'22 à 0'47), les personnes qui suivent son projet. Cela donne du poids à sa présentation et force l'acquiescement de l'auditoire. Nous avons envie d'entendre la suite.

Le format vidéo est intéressant car il lui permet de nous plonger dans son histoire et surtout de partager avec nous des témoignages impossibles à faire entendre sur un pitch en présentiel.

Dans une vidéo, il est important de ne pas dépasser les 10-15 secondes pour ne pas perdre le public et ne pas donner l'impression que vous substituez votre pitch à la vidéo. Faire parler une personne connue (comme ici, le chef étoilé Guy Savoy) fait le même effet que d'utiliser les logos des partenaires : ça rassure et donne de la force au pitch.

Tristan est très souriant et sa promesse est clairement exprimée sur son PowerPoint qui s'ancre bien dans la tête de l'audience.

Lorsque que vous ne connaissez pas l'audience et que vous voulez impliquer un maximum de personnes, il existe une solution : le storytelling.
Tout au long du pitch, il faut économiser ses mots puisque, en une minute, le débit de parole est de 120 mots. Il faut donc éviter les termes inutiles tels que "Je vais démarrer cette présentation".
Il est nécessaire de faire des pauses pendant la présentation. Il faudrait en faire une avant de commencer une nouvelle partie pour attirer et recapter l'attention de l'audience.

Time code : 0'50

Il est nécessaire d'exprimer clairement sa problématique. Il faut énoncer les problèmes constatés sur un marché précis.

L'annonce de la solution (à 1'08) est excellente. Cette explication nous permet de bien comprendre ce que Tristan propose, toujours avec le sourire. Tristan a une bonne gestuelle et fait une pause à la fin de la solution pour clôturer cette partie.

Les slides sont épurés, ce qui nous permet de bien comprendre la présentation, et les indicateurs et mesures sont très clairs.

Time code : 2'00

L'expression du business model est de bonne qualité et simple. Cela nous permet de comprendre comment nous allons gagner de l'argent grâce à l'expression de la taille du marché et du taux de pénétration.

Parmi les indicateurs listés sur le marché, la concurrence. Il ne faut jamais dénigrer ses concurrents mais au contraire montrer que nous sommes capable de faire mieux.

Puis Tristan présente l'ensemble de l'équipe, ce qui donne confiance.

Time code : 6'13

A la fin du pitch, une fois que les personnes sont tombées amoureuses de votre produit, il est temps de demander de l'argent. Tristan présente clairement combien il recherche.

Une règle d'or pour toutes les présentations : ne jamais terminer par "Voilà!".
Préciser ses contacts directs, mail et portable, sur le support de présentation est une bonne idée.

Le one more thing à la fin est excellent et permet de convaincre grâce à un argument choc.

L'entrepreneur

Tristan Laffontas est le créateur de MoiChef, une start-up qui propose des box avec des recettes et des produits de grands chefs pour apprendre à cuisiner comme eux. Diplômé d'une école d'ingénieur en informatique, il a travaillé chez Thales Alenia Space avant de devenir acheteur dans l'industrie automobile puis responsable d'agence dans une société de conseil. Il a déjà eu une expérience entrepreneuriale, en fondant Wixo. Par ailleurs, il enseigne les principes du lean startup à Paris Dauphine (à savoir, une méthode consistant à tester rapidement son produit pour pouvoir l'adapter aux besoins, le cas échéant).

L'expert

Lorenzo Croati est le directeur général et cofondateur de Startup Inside, une société dédiée à l'accompagnement des entrepreneurs mais surtout à la diffusion de la culture entrepreneuriale et des méthodes des start-up dans les grands groupes. Elle propose pour cela différentes offres, comme l'école du pitch, qui aide les entrepreneurs et dirigeants à optimiser leurs présentations orales. Créée en 2016, basée à Paris, elle opère également à Genève, New York et Singapour.

>>> Retrouvez l'épisode 1 de notre série sur "Apprendre à bien pitcher" : le cas Merci Bobby

Lorenzo Croati

Sur le même sujet

La communauté de l'IA française s'agrandit de 4 nouvelles start-ups
Small Business
La communauté de l'IA française s'agrandit de 4 nouvelles start-ups

La communauté de l'IA française s'agrandit de 4 nouvelles start-ups

Par Stéphane Guillard

Microsoft nourrit l'écosystème de l'intelligence artificielle en France avec l'arrivée de 4 nouvelles start-ups au sein de son AI Factory, le [...]

La Fevad et KPMG lancent le challenge Start me up!
Small Business
La Fevad et KPMG lancent le challenge Start me up!

La Fevad et KPMG lancent le challenge Start me up!

Par Stéphane Guillard

À l'occasion des Enjeux E-commerce, la Fevad et KPMG lancent, pour la 2e année consécutive, l'étude "Start me up!". Consacrée à l'impact des [...]

La rédaction vous recommande

Le Guide de survie E-commerce du 1er trimestre
Le Guide de survie E-commerce du 1er trimestre

Le Guide de survie E-commerce du 1er trimestre

Par Nosto

Le 1er trimestre est un challenge pour les commercants Les retours produit apres Noel la preparation des soldes hiver Integrez les recommandations [...]