Recherche
Se connecter

4 conseils pour accélérer votre développement grâce à Google

Publié par le - mis à jour à
4 conseils pour accélérer votre développement grâce à Google

Google, le moteur de recherche, propose aussi un panel d'outils B to B afin notamment d'aider les commerces à augmenter leur visibilité en ligne. Lesquels ? Est-ce vraiment efficace ? Témoignages de commerçants connectés.

  • Imprimer

Être en tête des résultats de recherche Google, ou ne pas être. Une réalité pour tous les commerces aujourd'hui. Si cette omnipotence du géant américain peut légitimement inquiéter, le moteur de recherche se positionne aussi comme aide aux professionnels pour booster leur visibilité en ligne, au travers d'outils de communication, de publicité ou encore de gestion adaptés à leurs problématiques. Voici les retours d'expérience de plusieurs commerçants qui les utilisent, et ont mesuré leur impact sur leur activité.

1. Soigner sa page Google My Business

Il s'agit d'une page contenant des informations pratiques, des photos et des avis client, qui permet aux prospects de trouver un commerce lorsqu'ils font sur Internet une recherche géolocalisée. Un bon moyen d'attirer du monde dans sa boutique.

C'est en tout cas ce qu'a pu vérifier Canard Street, à l'ouverture de son second restaurant de canard à Lille. Le point de vente dispose de sa page (photo à gauche), comme le premier possède la sienne. Au vu du nombre de couverts et du nombre de connexions qu'elle enregistre, "quasiment une journée par semaine, le restaurant est rempli grâce à Google My Business", estime Élise Fradin, chargée de communication de l'enseigne, qui gère notamment les supports digitaux. Un apport a priori capital.

Sylvie Brousseau, Chic & Charme

Sylvie Brousseau, Chic & Charme

Gérante du centre de beauté Chic & Charme à Nègrepelisse, près de Montauban, Sylvie Brousseau a, elle aussi, vu la différence. La semaine qui a suivi l'ajout de photos de son commerce sur sa page Google My Business (et le fait qu'elle partage sur ses événements), elle a été obligée d'ouvrir un jour de plus pour satisfaire l'ensemble des demandes des clients. "Mon téléphone sonne beaucoup depuis", déclarait-elle à ce moment-là. Une nouvelle organisation qu'elle songeait alors à pérenniser.

Anne Leclerc, gérante du salon de thé Et le Temps s'est Art et Thé à Angers, confie que, de son côté, Google My Business (entre autres outils) lui a permis d'attirer "une clientèle plus jeune et dynamique". Habitués d'Internet, les jeunes angevins ont été, selon elle, les premiers à découvrir cette page sur le commerce, incluant les informations pratiques pour s'y rendre.

Si ces apports sont très positifs, ils nécessitent toutefois d'y passer du temps. Comme Stéphanie Brousseau, n'hésitez pas à publier des photos, et surtout à les renouveler régulièrement. Indiquez également les changements d'horaire d'ouverture.

Attention, par ailleurs, à ne pas sous-estimer les avis clients négatifs, qui peuvent rebuter certains prospects. Pour éviter cela, "Il faut y répondre, faire preuve de réactivité", relève Élise Fradin. Pas question en effet de négliger cet aspect, sous peine de voir des clients fuir.

2. Être présent sur Google+

Google+ est le réseau social de Google. Y être présent permet d'optimiser son référencement sur le moteur de recherche. L'idéal est de créer des contenus dédiés, différents de ceux postés ailleurs, pour accentuer sa performance en la matière.

Dans cette optique, Canard Street a créé le sien l'été dernier. Seules quelques photos des travaux ou encore des plats proposés à la carte y sont visibles. "Cela permet d'améliorer le référencement, et nécessite des contenus spécifiques", souligne Élise Fradin, qui toutefois concentre sur d'autres outils l'essentiel de ses efforts.

3. Optimiser son référencement

Google propose des outils de référencement payant, via l'achat de mots-clés. La plupart des commerçants interrogés préfèrent soigner leur visibilité sans y avoir recours et misent sur le référencement gratuit. Dirigeante du Comptoir des Arômes, épicerie fine basée au Havre, Judith Bon prend ainsi grand soin, notamment, de détailler ses produits sur son site, lancé en août 2017, et de légender ses photos avec des mots choisis.

Le Comptoir des Arômes, au Havre

Le Comptoir des Arômes, au Havre

"Je ne le fais pas sur mes 550 références, mais j'essaie de le faire intelligemment, logiquement", témoigne-t-elle. C'est-à dire en privilégiant la description, l'énoncé des bienfaits ou encore les termes que personnes sont le plus susceptibles de taper dans la barre de recherches. Une action dont elle compte mesurer l'impact au début de 2018 avant d'envisager de passer, le cas échéant, au référencement payant.

"Pour l'instant, ce que je fais est suffisant, témoigne Anne Leclerc. Si un jour je suis dépassée, je ferai ce qu'il faut pour que cela change." Le commerce mise en particulier sur une présence sur plusieurs supports, reliés entre eux : Facebook, Instagram, et même une application mobile, OKeSHOP, qui connecte les commerçants et les clients en s'appuyant sur la géolocalisation. De quoi optimiser son référencement.

Quand Google connecte les commerçants au numérique

Google propose un panel d'outils dédiés pour les TPE et PME. Google My Business, annonces publicitaires, outils de gestion interne et relation client (Gmail, Google Agenda, Hangouts pour la visioconférence, Drive pour le stockage), de monétisation (diffusion rémunérée d'annonces sur un site web), d'analyse comme Google Analytics... L'ensemble de son offre est à retrouver sur une page dédiée à ses solutions d'entreprise.

Par ailleurs, en lien avec les CCI locales, des experts Google animent régulièrement, en France, des ateliers pour aider les professionnels à se familiariser avec le numérique. N'hésitez pas à vous renseigner et à demander à votre CCI le calendrier pour votre région.

4. Miser (aussi) sur les outils de gestion interne

Au-delà, Google propose aussi des outils d'analyse pour mieux connaître ses visiteurs, leur ­fréquence de visite, etc. Utile pour piloter son activité, voire contribuer à valider une stratégie. "Par exemple, suite à notre victoire en septembre à un concours organisé par Unibail-Rodamco, il y a eu un pic de fréquentation à Paris, se ­souvient Élise Fradin chez Canard Street. Savoir qu'il y a de la demande, c'est important pour nous."

Côté outils internes, le commerce utilise également Google Agenda. Cela permet aux deux fondateurs , Nicolas Drouault et Grégoire de Scorbiac, et à la chargée de communication de "se coordonner" et d'avoir une meilleure visibilité sur leurs emplois du temps respectifs. Bon pour "la fluidité et l'optimisation du temps". Une utilisation qui s'accompagne aussi d'échanges sur Facebook et le réseau social interne Slack. Ou quand complémentarité rime avec efficacité.

Amélie Moynot

Amélie Moynot

Journaliste

Journaliste depuis 2009, j’ai rejoint la rédaction de Commerce Magazine, Artisans Mag’ et Chefdentreprise.com en 2015. Mes domaines de prédilection : [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Par Marketo

Difficile pour les entreprises de se passer aujourdhui dune visibilite sur le web Acquisition de trafic transformation generation de leads les [...]

Sur le même sujet