Recherche
Se connecter

La start-up de foodtech La Belle Vie lève 5,5 millions d'euros

Publié par le | Mis à jour le
La start-up de foodtech La Belle Vie lève 5,5 millions d'euros

La foodtech spécialisée dans la livraison de courses du quotidien et produits artisanaux en une heure annonce un tour de table auprès de business angels, de l'accélérateur Shake-Up Factory ainsi que le fonds Kima Ventures.

  • Imprimer

La Belle Vie, la foodtech spécialisée dans la livraison de courses de produits frais et épicerie en 1h annonce un premier tour de financement de 5,5 millions d'euros auprès de business angels tels que Kima Ventures et de l'accélérateur Shake-Up Factory (Station F). Cette somme permettra de muscler son management, de se développer dans l'hexagone (Lyon très prochainement), et d'ouvrir un deuxième entrepôt dans Paris avant d'adresser l'Europe (Londres).

Un site déjà rentable

Créée en 2016 par Alban Wienkoop et Paul Lê, la start-up connaît une croissance importante et a surtout réussi à être déjà rentable. Sa promesse : la livraison en 1h de 4 500 produits frais, bio, artisanaux mais aussi de l'épicerie et des produits du quotidien. De l'approvisionnement à la livraison, La Belle Vie est parvenue à la création d'un système zéro gâchis grâce à une optimisation logistique, développée en interne. "Venant de la tech tous les deux, développer notre propre système informatique était une composante essentielle pour augmenter nos chances de réussite. Aujourd'hui le défi est relevé puisque nous avons besoin de beaucoup moins de main-d'oeuvre que nos concurrents mais également une agilité qui nous permet d'améliorer continuellement notre qualité de service, et, en même temps, notre marge", indique Alban Wienkoop.

Son taux d'acquisition basé sur le bouche-à-oreille -aucun investissement marketing ou communication- ainsi que sa forte rétention clients soulignent une solide fidélité de leur communauté, lui permettant d'atteindre un chiffre d'affaires de 3 millions d'euros en 2017 (en 18 mois). "Commander en quelques clics un plateau de fromages à tomber, une côte de boeuf d'un excellent boucher, des crudités prédécoupées, un guacamole maison ou encore du Sopalin et tout recevoir dans l'heure, telle est notre pari tenu. Pour y parvenir, nous avons très vite compris qu'il nous fallait avoir nos propres stocks et repenser tout le circuit logistique, de la prise de commande à la livraison" se réjouit Paul Lê, cofondateur et président de La Belle Vie.

Pour en savoir plus :

La Belle Vie, le site qui veut concurrencer Amazon Fresh



Journaliste pour Ecommercemag.fr, Relationclientmag.fr et E-marketing.fr. Je suis en veille sur le retail, la consommation, mais pas que...

...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet