Mon compte Devenir membre Newsletters

Aureliacar.com : le site de pièces auto qui monte

Publié le par

Une conversion réussie pour Aureliacar.com : en moins de deux ans, le site est devenu l'un des spécialistes de la vente en ligne de pièces de carrosserie automobile. Homère Calore nous explique sa stratégie.

Aureliacar.com : le site de pièces auto qui monte

Ancien mécanicien et concessionnaire automobile chez Fiat pendant une douzaine d'années, Homère Calore s'est lancé dans l'e-commerce en 2006 avec Aureliacar. "J'ai été l'un des premiers à me lancer dans la vente automobile sur internet : j'achetais des véhicules en Italie que je revendais en France", explique le dirigeant.

En 2014, face aux difficultés du marché automobile, l'entrepreneur change de secteur et s'oriente vers la vente de pièces détachées automobiles neuves. Il choisit alors la plateforme e-commerce Oxatis. "En cas de bug ou de problème sur votre site, vous bénéficiez d'une véritable assistance, ce qui est très appréciable", note-t-il.

Aidé par son important réseau de grossistes, développé lors ses précédentes expériences, l'entrepreneur démarre sa nouvelle activité avec un capital de 50 000 euros. "Je collabore aujourd'hui avec quatre gros fournisseurs italiens que je mets en concurrence afin d'obtenir des prix plus bas que ceux pratiqués sur le marché français", indique-t-il. Le siège de son entreprise se situe, en effet, en Italie, à 15 minutes de Menton. "J'ai proposé mon projet aux banques françaises mais celles-ci l'ont refusé. Aussi, vu que je suis d'origine italienne, j'ai alors contacté des établissements bancaires italiens qui ont, eux, accepté", explique Homère Calore. Et il poursuit : "Par ailleurs, c'était plus avantageux de créer ma start-up en Italie : je ne paie pas de charges sur les salariés que j'ai embauchés pendant trois ans." Son équipe est ainsi passée de deux employés à six personnes l'année dernière.

Un site en forte croissance

Début 2015, le site se lance sur les marketplaces telles que Cdiscount, PriceMinister ou Ebay. "Nous obtenons un pourcentage de ventes élevé grâce aux places de marché", souligne le fondateur d'Aureliacar.com. Homère Calore investit également dans des campagnes Google Shopping. Et il démarre dans les prochaines semaines le référencement payant avec Google adwords.

Par ailleurs, le dirigeant a procédé en octobre 2015 à la refonte du site afin d'avoir un moteur de recherche plus fluide. Des actions bénéfiques qui ont permis à l'entrepreneur d'augmenter considérablement ses ventes : "En mars 2015, nous avons obtenu un chiffre d'affaires de 35 000 euros. Il a presque triplé en décembre dernier puisque nous avons fait 90 000 euros." Le dirigeant a ainsi clôturé l'année avec un chiffre d'affaires de 750 000 euros.

Le panier moyen tourne autour 140 euros. Et grâce à l'application mobile, la société réalise près de 50% de son chiffre d'affaires sur mobile ou tablette. "Nos plus grosses ventes se font sur les pare-chocs et les rétroviseurs, mais aussi sur les enjoliveurs, les ailes ou les calendes." Aureliacar.com recense ainsi plus de 15 000 clients, à moitié de particuliers et de professionnels. "Nos principaux clients sont en France, et dans une moindre mesure en Belgique et en Italie. Nous voulons percer sur le marché italien en proposant cette année une version dans cette langue", indique Homère Calore.

De 1 500 à bientôt 20 000 articles

La boutique en ligne propose près de 1 500 articles et va passer dans les prochains mois à 20 000 produits. "Nous allons élargir le site à tous les accessoires comme les porte-vélos, les tapis, les porte-bagages. Cela va certainement nous conduire à agrandir notre dépôt, actuellement de 250 mètres carrés", indique-t-il. Pour sa logistique, au vu de l'importance des produits sur le site dans les prochains mois, l'entrepreneur proposera l'envoi des colis directement du fournisseur aux clients, soit du drop shipping.

L'autre objectif d'Aureliacar.com sera de poursuivre leur croissance en faisant encore mieux : "Nous voulons dépasser au moins le million d'euros cette année en chiffre d'affaires", rajoute le fondateur.

Ses conseils :

Avant de se lancer dans l'e-commerce, il est important d'avoir un bon réseau de fournisseurs, et par conséquent une trésorerie. Par ailleurs, vous devez avoir des notions dans la création d'un site. Enfin, vous ne devez pas compter vos heures quand vous débutez, cela demande beaucoup de temps y compris les week-ends !