Mon compte Devenir membre Newsletters

La Belle Vie, le site qui veut concurrencer Amazon Fresh

Publié le par

Surfant sur la vague actuelle dans la Foodtech de la livraison ultrarapide des repas à domicile, La Belle Vie propose une épicerie en ligne avec près de 3 000 produits. Objectif ? Révolutionner la manière de faire ses courses au quotidien.

La Belle Vie, le site qui veut concurrencer Amazon Fresh

La Belle Vie est née d'un constat assez simple : les gens aiment regarder les émissions culinaires et aller sur les sites de cuisine mais réalisent rarement les recettes proposées parce qu'il est difficile de trouver certains ingrédients ou épices spécifiques. "Nous avons voulu créer un site qui permet de trouver en un endroit tous les produits nécessaires pour réaliser ces recettes de cuisine, à des prix similaires de ceux de la grande distribution", explique Paul Lê, 32 ans, l'un des deux fondateurs de la start-up avec Alban Wienkoop, 31 ans.

Deux natifs du digital qui ont travaillé dans de nombreuses start-up avant de s'associer.

Pour démarrer leur activité, les deux hommes ont investi toutes leurs économies soit plus d'un million d'euros. "Ce n'est pas notre première société, aussi nous savions comment cela fonctionne et nous voulions éviter de débuter par une levée de fonds qui allait nous faire perdre beaucoup de temps", souligne Paul Lê.

Réinventer la chaîne logistique

En janvier 2015, les deux dirigeants se lancent dans le créneau de l'épicerie en ligne avec La Belle Vie, d'abord en version bêta. "Nous ne connaissions rien à la chaîne logistique : stocker des produits frais, acheter, livrer... Nous avons dû à la fois tout apprendre et tout réinventer car le parc logistique n'existait pas pour de la livraison ultrarapide. Nous avons directement créé notre plateforme e-commerce car aucun CMS ne nous permettait d'avoir un produit optimisé pour ce type de service", commente le fondateur.

Leur concept est en effet de livrer les courses du quotidien sept jours sur sept, de 7h à 22h en région parisienne. "Nous livrons à Paris en moins d'1h, 1h30 pour la Petite Couronne et moins de 3h pour l'Île de France", indique le CEO. La start-up s'adresse à une clientèle qui ne veut pas perdre son temps dans les magasins, et qui se positionne ainsi en concurrence directe avec la grande distribution.
La Belle Vie propose ainsi près de 3 000 produits : primeur, boucherie, fromagerie, cave à vins, etc. et prochainement des plats cuisinés et produits asiatiques avec près de 1 000 références. "Notre proximité avec Rungis nous a permis de tisser des liens avec les meilleurs fournisseurs et grossistes", précise-t-il. La start-up travaille également avec une dizaine d'artisans parisiens.

La société, composée de 40 personnes, a également recruté des commis de cuisine pour offrir un service supplémentaire comme la préparation des légumes selon les préférences du client.

150 à 250 livraisons quotidiennes

La communication s'est faite de manière classique avec une agence RP et des blogueurs. "Nous avons également mis en place un système de parrainage généreux où le parrain et le filleul gagnent chacun 10 euros sur leur commande." L'effet de boule de neige a pris et a grossi. Le site fait aujourd'hui entre 150 à 250 livraisons quotidiennement avec un panier moyen d'une quarantaine d'euros. En février 2016, la start-up a réalisé une croissance de 20% par semaine et recense près de 4 000 clients. L'application mobile vient également de sortir.

"Nous allons ouvrir des centres logistiques afin d'aller dans les grandes villes françaises cette année", indique Paul Lê. Les dirigeants vont également procéder à un roadshow afin de trouver leur équilibre financier.

Ses conseils :

Cela semble évident mais vous devez vraiment proposer un produit qui plaira. Si vous avez un bon produit, le consommateur vous pardonnera vos erreurs et il vous recommandera.