Mon compte Devenir membre Newsletters

Breizh Modelisme, le site porté par les drones

Publié le par

Ouvert en 2014, le site marchand Breizh Modélisme est spécialisé dans la vente d'articles de modélisme. En un an, le fondateur Thierry Foures a réalisé un chiffre d'affaires de 600 000 euros, tout en ouvrant un magasin physique. Un joli décollage.

Breizh Modelisme, le site porté par les drones

La conversion n'est pas banale : avant de se lancer dans le modélisme en ligne avec son site Breizh Modélisme, Thierry Foures, âgé de 37 ans, a exercé la profession de boulanger pendant seize ans. Un virage à 360 degrés qu'il a amorcé à la naissance de ses enfants. "J'ai souhaité changer de métier pour être plus disponible dans ma vie familiale", explique-t-il. En 2006, il démissionne de son poste et se lance dans l'e-commerce : d'abord dans l'électroménager puis dans le marché du modélisme avec notamment les hélicoptères télécommandés. Très vite, ces derniers prennent une place prépondérante dans son activité. "Quand j'ai démarré, le modélisme était un secteur où il y avait peu de concurrence. Par rapport à l'électroménager, cela était plus rentable."

En 2013, il revend son site marchand à un particulier bordelais afin de créer Breizh Modélisme, une nouvelle boutique en ligne plus étoffée dans sa gamme de produits composée de voitures, hélicoptères et bateaux télécommandés, de drones, etc destinés aux amateurs de modélisme de loisirs. Le site marchand est lancé en mars 2014. Comme pour son précédent site, il poursuit son partenariat avec Oxatis pour sa plateforme e-commerce. "Leur offre correspond à mon budget : pour 40 euros, je peux avoir une boutique en ligne."

Un site ouvert sans difficulté

"Je n'ai pas eu de difficulté pour créer ce nouveau site marchand, j'avais déjà une certaine expérience dans l'e-commerce!" Aussi, pour sa publicité, il procède à du référencement naturel et investit dans du référencement payant avec Google Adwords. "Je n'ai pas eu besoin de beaucoup investir dans la communication car les clients me connaissaient. J'étais dans le milieu", souligne Thierry Foures. Une clientèle composée en effet de jeunes retraités et de pères de famille. Quant au sourcing des produits, il a gardé les mêmes fournisseurs principalement français et allemands. "Nous avons quelques contacts en Chine pour des produits spécifiques et pour des pièces détachées." Pour ses livraisons, il travaille avec Chronopost, DPD et Mondial Relais. Un choix qui s'est effectué par les tarifs pratiqués et les délais de livraison. Le site Breizh Modélisme propose 3 500 références. Les drones très en vogue représentent à eux seuls 60% du chiffre d'affaires."Depuis cette année, les drones connaissent un vrai engouement de la part des clients. Cependant, les ventes d'hélicoptères télécommandés comme de pièces détachées sont aussi très bonnes."

En un an, le site marchand a réalisé un chiffre d'affaires de 600 000 euros, soit une moyenne de 50 000 euros par mois, avec un panier moyen de 60 euros. Chaque mois, le site accueille 3 000 visiteurs. Durant les fêtes de fin d'année, le chiffre d'affaires a atteint les 200 000 euros. "Notre croissance est bonne au vu de la concurrence : nous faisons face à de nombreux sites marchands chinois qui vendent à des prix cassés." Breizh Modélisme vend également en Italie, en Espagne et en Belgique. La boutique en ligne dispose d'une application mobile. "Cela représente 5% de notre chiffre mais cela augmente chaque mois."

Cette année, le site s'est donné comme principal objectif la refonte de son aspect global, prévue pour la mi-mai, afin d'accélérer les ventes grâce à une navigation plus rapide et des fiches produits améliorées. La page d'accueil sera également réactualisée chaque jour avec les "tops ventes" et les nouveautés.

Lancement d'une boutique physique

En parallèle du site marchand, Thierry Foures a ouvert en novembre 2014 une boutique physique à Ploigneau, dans le Finistère. "Le magasin me permet d'avoir une visibilité plus grande et ainsi de me démarquer des autres sites marchands." Située à proximité d'une voie express et en plein centre de la Bretagne, l'enseigne reçoit ainsi des clients de toute la région. La boutique lui a apporté 10 000 euros. "Un complément intéressant au vu de l'investissement", précise-t-il. Un chiffre qu'il espère développer dans les prochains mois grâce au site marchand.


Ses conseils :

Je trouve cela compliqué de se lancer dans l'e-commerce aujourd'hui ! Il faut un bon budget au démarrage et beaucoup de connaissances. Il est également indispensable d'investir dans la publicité. Et contrairement à une boutique physique, nous sommes tout le temps connectés, même les week-ends.