Mon compte Devenir membre Newsletters

La France, reine du camping... et du digital

Publié le par

La France est le deuxième marché mondial du camping. A l'occasion de la sortie du film Camping 3, le 29 juin, retour sur ce marché qui, lui aussi, se digitalise et sur l'actualité de la plateforme camping-and-co.

La France, reine du camping... et du digital

Avec une cote d'amour qui ne se dément pas auprès des Français, le camping reste un mode de vacances plébiscité. Le marché -constitué à 90 % d'indépendants- draine une activité de 2 milliards d'euros pour la France et 6 milliards d'euros en Europe. La France avec ces 9000 campings représente à elle seule un tiers de l'offre européenne. Et se positionne comme le deuxième marché mondial derrière les USA. Des chiffres qui en disent long sur l'amour des Français et des touristes étrangers pour le camping en France. D'ailleurs, "on ne parle plus de campings mais d'hôtellerie de plein air", explique Guillaume Patrizi Président - fondateur de www.camping-and-co.com.

Lancée en 2012 alors qu'il avait tout juste 25 ans par Guillaume Patrizi, la plateforme camping-and-co prospère année après année pour atteindre en 2015, 12 ME de volume d'affaires. Et chez les Patrizi, le camping est une affaire de famille. "Mon père et mon grand père étaient propriétaires de campings. J'ai fait des études dans le secteur du tourisme. Pour mener à bien le lancement d'un site tel que le nôtre, il faut avoir au sein de son équipe une très bonne connaissance du secteur et une expertise digitale importante", conseille l'entrepreneur. Aujourd'hui Camping-and-co s'impose comme une place de marché spécialiste de l'hôtellerie de plein air et se rémunère à la performance. L'offre s'étend sur plus de 1000 campings du zéro au cinq étoiles, répartis dans 10 pays, dont la France, l'Espagne, et l'Italie. La commission est de 20% sur chaque vente réalisée sur le site qui fonctionne sur le modèle d'une centrale de réservation.

Montée en gamme

Dans ce contexte dynamique, un fait s'impose néanmoins au secteur. La demande évolue. Services associés, piscines et toboggans, zones d'accrobranches proches, arrivée des mobilhomes...les propriétaires des établissements rivalisent d'imagination pour attirer un client de plus en plus exigeant.

"Grâce au mobil home nous sommes passés à 6 mois d'exploitation", note Guillaume Patrizi. La plateforme distribue son offre principalement sur les marchés allemand, français, espagnol et italien. "Nous nous sommes lancés cette année sur le marché européen où nous sommes en phase d'apprentissage. Chaque pays est marketé de façon différente. Sur certains, des destinations nature sont mises en avant, sur d'autres des services associés ", explique Guillaume Patrizi.

Une approche spécifique donc, car le campeur français n'est pas sensible aux mêmes arguments que l'allemand ou l'italien. Le site vise 50 millions d'euros de volume d'affaires à horizon 2019, l'activité étant pilotée avec 20 salariés depuis Saint Malo. Et avec l'appui des deux fonds d'investissement entrés au capital, Otium Capital et Newfund, avec pour ambition "d'être leader européen des vacances en plein air d'ici 5 ans".

Lancement d'une plateforme B to B

Mais ce n'est pas tout. Parce que par définition le secteur de l'hôtellerie de plein air est une activité saisonnière, Guillaume Patrizi a également lancé en 2016, un autre site destiné à conseiller les propriétaires de campings. Son nom? Campingpricing.com. Cette plateforme de conseils en B to B permet aux acteurs de travailler leurs offres tarifaires et leur communication dans la période d'exploitation plus creuse. "Nous voulons aider les campings à prendre le virage du digital", explique le jeune entrepreneur. Un axe de diversification pour compléter l'offre proposée. " En nombre de lits, le secteur du camping est plus important en France que l'ensemble du secteur hôtelier", ajoute Guillaume Patrizi. A n'en pas douter, le camping 2.0, c'est pour bientôt.


Une pause? : la BO du film camping3