Mon compte Devenir membre Newsletters

" Internet représente 7% du commerce de détail "

Publié le par

Bernard Morvan, président de la Fédération Nationale de l'habillement est un fervent défenseur du dynamisme des centres villes. Il revient sur la nécessité pour ces commerces d'intégrer la révolution du digital. Vision et explications.

' Internet représente 7% du commerce de détail '

Qu'est-ce la Fédération Nationale de l'habillement ?

Nous représentons plus de 50000 boutiques indépendantes, des magasins multimarques et également des magasins affiliés à une seule marque ou enseigne. La branche regroupe un certain nombre de métiers, le prêt à porter, la mercerie, le linge de maison, la lingerie entre autres...Près de 88% de ces boutiques sont situés en coeur de ville.

Comment voyez-vous l'avenir des centres villes à l'heure de la révolution du digital ?

Il y a quelques années tout le monde prédisait la mort des magasins de proximité. J'ai senti un changement des observateurs voilà un an et demi avec une remise au centre des dispositifs de la boutique physique. Internet représente 7% du commerce de détail. On frôlera peut être les 10% mais guère au-dessus car chaque magasin va également faire le chemin de faire de la vente en ligne. Depuis le 4 février, les ministres du commerce et du logement ont co-signé une lettre de mission pour faire un rapport sur la situation du commerce de centre-ville. La prise de conscience est en cours.

Le e-commerce est-il un levier pour les commerces de centre-ville ?

Nous encourageons nos adhérents à intégrer les technologies du digital. Beaucoup de détaillants sont désormais équipés de sites e-commerce. Aujourd'hui les offreurs de solutions proposent des offres à portée de main. De plus en plus de commerçants utilisent également les réseaux sociaux pour avancer sur ces sujets. Il y a une véritable prise de conscience et une mobilisation. L'objectif de nos adhérents est qu'ils aient le plus de visibilité possible sur le net mais aussi qu'ils puissent mutualiser un certain nombre de compétences...De nombreux messages doivent être passés aux commerçants mais aussi aux maires et aux collectivités qui souhaitent dynamiser leur territoire. Nous avons crée au sein de la FNH un fonds de 20 ME d'euros avec BPI et les banques de réseaux pour soutenir par faciliter l'accès aux prêts des adhérents qui ont des projets de développement...

Les travaux en cours sur la smart city de demain vous inspirent-ils ?

Ce sont des réflexions très intéressantes mais il faut également parler des "smart shops". Le chemin est tracé. Il faut rattacher le commerce à toutes les investigations en cours. Les boutiques devront s'adapter à de nouveaux flux. A ce sujet, je me suis rendu dernièrement au Retail Big Show de New York et j'y ai vu des choses stupéfiantes. Les offreurs de solution, Sclala et Catalyst, sont des prestataires spécialisés dans la RFID et la digitalisation des points de vente qui proposent des solutions novatrices. J'ai visité de nombreux points de vente, comme celui de Rebecca Minkoff, la boutique de Birchbox. Cet acteur a fait une marche arrière importante sur le digital. C'est un pure player situé à Soho qui est revenu au fondamentaux de la vente. Nous avons également visité le magasin Sephora de la 5ième avenue. Un summum en termes de d'expérience client...

Le Plan Marshall des Commerces indépendants de Centre-Ville : les 60 propositions de la FNH

La situation économique et sociale sans précédent, à laquelle les commerces indépendants sont confrontés, appelle à une mobilisation totale pour la survie du commerce de proximité, véritable pilier économique et social structurant pour la société et le renouveau des territoires. La FNH après avoir analysé les fondements de la situation, fait 60 propositions visant à arrêter l'hémorragie en termes de défaillances et destruction d'emplois et à adapter le secteur aux mutations en cours.

Le Plan Marshall des Commerces indépendants de Centre-Ville

Agenda : Rencontre des Indépendants de la Mode : La journée des Indépendants de la Mode se déroulera le 14 mars à Lyon.