Mon compte Devenir membre Newsletters

[Success Story] Jelouemoncampingcar.com démarre en cinquième vitesse

Publié le par

Partir en vacances à moindre frais ou arrondir ses fins de mois en louant son véhicule, les concepts de vacances collaboratives se multiplient. Pile dans cette tendance, jelouemoncampingcar.com permet la location entre particuliers. La start-up est devenue n°1 sur le marché.

Adrien Pinson et Benoît Panel.

Adrien Pinson et Benoît Panel.

Rentabiliser son camping-car en le louant à des particuliers, c'est l'idée développée par Benoît Panel, l'un des deux fondateurs de Jelouemoncampingcar.com, après un séjour en Angleterre. Son concept est simple : permettre aux propriétaires de camping-cars de louer leur véhicule à des particuliers qui souhaitent partir en vacances de manière plus économique et libre. Convaincu par le projet lors d'un "Start-up week-end" (NDLR : un événement qui allie des porteurs d'idées et des compétences) Adrien Pinson, fraîchement diplômé de l'Insa Lyon et spécialisé dans en informatique, rejoint Benoît Panel dans l'aventure en 2011.

L'assurance, l'enjeu du marché

Ils se répartissent alors les tâches : Adrien conçoit le site, tandis que Benoît démarche les assurances. "L'assurance était la plus grosse difficulté, car les propriétaires laissent les clés de véhicules qui coûtent très chers, en moyenne 50 000 euros. Il a fallu créer un produit sur mesure pour couvrir les deux parties", souligne Adrien Pinson. Après de nombreux refus, ils finissent par signer avec la Macif.

Et en mai 2012, ils lancent leur site avec un investissement de départ d'un peu moins de 10 000 euros. "Benoît n'avait que ses indemnités chômage et moi je venais de finir mes études", raconte Adrien. Pour se faire connaître, ils procèdent alors de manière classique à du référencement payant sur le Web et achètent de la publicité dans des magazines spécialisés tels que Camping-car magazine ou Le monde du camping-car. Ils créent également une communauté sur Twitter et Facebook. "Néanmoins, les réseaux sociaux n'ont pas été pour le moment les plus efficaces pour nous. Nous avons eu la chance que plusieurs médias dont des chaînes nationales s'intéressent à nous, cela nous a beaucoup plus médiatisés."

Une start-up en hypercroissance

Actuellement, le site propose plus de 1 000 camping-cars en location dans toute la France et a dépassé les 5 000 locations. Un marché prometteur car on recense un parc de près de 400 000 camping-cars en France et 1,5 million dans toute l'Europe. Et en moins de trois ans, jelouemoncamping.car s'est imposé comme le leader dans l'Hexagone, bien que le secteur soit très concurrentiel. "Nous avons plusieurs concurrents comme par exemple Wikicampers".
En 2014, la start-up était en hypercroissance : +226% par rapport à 2013, avec un chiffre d'affaires de 350 000 euros et un million d'euros en volume. Et ce mois-ci, la plateforme se déploie en Europe à la conquête du marché espagnol. "Nous avons saisi une opportunité : une personne dans notre équipe parle couramment espagnol et y a vécu. Et culturellement cela ressemble à la France", indique Adrien Pinson.

L'inscription est gratuite aussi bien pour le propriétaire que le locataire. Pour louer un camping-car, un permis B suffit, néanmoins le site impose d'avoir trois ans d'assurance automobile et d'avoir plus de 25 ans. La commission prélevée par le site s'élève à 15 % sur le montant payé par le locataire à laquelle il faut rajouter le prix de l'assurance. Le site ne prend pas de supplément en fonction de la destination et propose en cas de réservation six mois à l'avance de payer en deux fois : une première moitié lors de la réservation et la seconde un mois avant le départ. "Nous avons choisi la plateforme e-commerce Django que nous avons développée en interne afin de répondre à nos besoins."

Une clientèle jeune et active

La location de camping-cars mais aussi de fourgons et vans aménagés se fait pour des besoins variés. "Cela va de l'expatrié qui revient en France et qui veut rendre visite à sa famille et à ses amis, à un couple qui se rend à un mariage ou qui souhaite faire une chambre d'appoint lors d'événements familiaux, et enfin à ceux qui partent en vacances en France ou en Europe." L'assurance inclut toute l'Europe ainsi que le Maghreb (Maroc, Tunisie). "En ce moment, nous avons beaucoup de demandes pour des séjours en Croatie."
Les deux associés ont constaté de plus fortes réservations sur le littoral ainsi qu'en région parisienne notamment à Paris, mais aussi en Bretagne et en Aquitaine. "Notre activité est très saisonnière : la moitié des locations se fait durant les deux mois d'été et le reste est réparti durant toute l'année", souligne Adrien.

Quant aux véhicules, les vans aménagés sont très demandés car ils ont l'avantage de passer partout par rapport aux camping-cars. En moyenne, la location est de 8 jours. Et contrairement à l'image parfois un peu vieillotte que peut avoir le camping-car, l'âge moyen des propriétaires et des locataires est de moins de 50 ans. "Nous avons un profil type qui est les jeunes parents avec enfant mais après cela reste très diversifié. Ce sont plutôt des actifs." Ils ont aujourd'hui une communauté d'un peu moins de 30 000 utilisateurs.

Nouvelle étape avec la levée de fonds

En janvier 2015, la start-up a bouclé sa première levée de fonds de 550 000 euros auprès d'investisseurs reconnus dans le secteur de la consommation collaborative : Stéphane Romanyszyn, fondateur d'Entreparticuliers.com, Frédéric Mazzella, fondateur de Bla-BlaCar, et Arnaud Lecherf, directeur international e-commerce de grands groupes tels que IDTGV, SmartBox et le Groupe Casino. "Ils vont pouvoir nous aider sur notre business. Nous souhaitons également renforcer notre leadership sur le marché : cela fait trois ans que nous avons une croissance à 3 chiffres et on espère bien continuer cette année!" L'équipe est ainsi passée de 3 à 12 personnes en 2014 et de nouveaux recrutements sont prévus cette année. Autre projet phare cette année, le site actuellement en responsive design sera enrichi dans quelques mois d'une application mobile. Le voyage ne fait que commencer...

Leurs conseils

"En termes de technologies, il faut partir avec un produit minimal pour aller directement voir les clients et recueillir leurs besoins, plutôt que d'attendre d'avoir un produit totalement fini et risquer ainsi d'arriver trop tard sur le marché. Au début quand on s'est lancé, la plateforme ne permettait que les réservations : nous appelions les propriétaires et les locataires pour les mettre en relation, puis cela s'est automatisé quand le besoin s'en est fait sentir."