Mon compte Devenir membre Newsletters

Les parapluies Piganiol se déploient en ligne sous la bannière Made in France

Publié le par

Sur 4,5 millions d'euros de CA, seul 200 000 étaient réalisés en ligne en 2016 par la maison Piganiol. Trop peu pour la direction historique, qui mise via sa boutique en ligne sur une clientèle fidèle et le made in France pour se redynamiser et in fine digitaliser son réseau de vente.

Les parapluies Piganiol se déploient en ligne sous la bannière Made in France

Des parapluies français de qualité, c'est la promesse de la maison Piganiol depuis sa fondation en 1884. Labellisée en 2009 "entreprise du patrimoine vivant" et basée à Aurillac, la capitale française du parapluie, elle est menée aujourd'hui par Mathieu Piganiol.

35 à 45000 parapluies par an, pour le luxe et l'Asie

"Traditionnellement notre réseau de distribution est basé sur des maroquineries partout en France et animé par cinq commerciaux qui proposent à la vente nos deux collections annuelles. C'est mon père qui a eu cette idée pour faire face à la concurrence asiatique : du parapluie utilitaire, on a fait un objet de mode." En 2016, Piganiol revendique un chiffre d'affaires de 4,5 millions d'euros, en hausse de 18%, réalisé en majorité avec les maisons de haute couture. Entre 35 et 45 000 parapluies sont produits chaque année en fonction de la météo, dont un tiers pour la France et 10% de l'Asie, où 50% des ventes sont des ombrelles.

"Nous avons aussi une offre événementielle, pour les mariages princiers, les grands prix ou les meetings politiques" ajoute Mathieu Piganiol. Quant au e-commerce, il a longtemps été dans l'ombre : " Mon père a eu le premier site Internet du Cantal avant les années 2000, mais il est resté institutionnel. En 2003, nous avons lancé un service de personnalisation sur le site pluie.fr mais ce n'est qu'en 2008 que j'ai décidé de commercialiser quelques modèles exclusifs, pour ne pas concurrencer mes revendeurs. Nous avons réalisé environ 200 000 euros de chiffre d'affaires en ligne l'an passé mais le site est devenu notre premier canal de vente directe devant le magasin d'entreprise", explique le dirigeant qui a décidé de fusionner en 2016 l'ensemble de ses sites.

6500 clients, 45% de fidélisation et un panier moyen de 94€

Aidée par une campagne social media qui mobilise l'essentiel de son budget marketing, cette refonte a permis depuis novembre d'augmenter de 12% le nombre de clients en ligne. Ils sont aujourd'hui près de 6500, dont 45% de fidèles, pour un panier moyen de 94€. "Nos clients achètent pour offrir : à Noël, notre taux de transformation est monté à 4%, contre 2,4 d'habitude. Nous vendons des parapluies de 50 à 195€, mais sur Internet, le haut de gamme représente nos meilleures ventes. Le storytelling que nous réalisons autour de l'histoire de la maison et du Made in France y joue pour beaucoup." Piganiol mise dorénavant sur cette image comme levier de croissance en démarchant des concept stores spécialisés plutôt que des maroquiniers.

Grâce au site et aux réseaux sociaux, le fabricant a rajeuni sa clientèle : 45% de -50 ans et 15% de -35 ans. "Une jeune femme est moins susceptible d'aller chez un maroquinier que sur Instagram. Les réseaux sociaux nous permettent aussi d'avoir des retours directs des clients." Mathieu Piganiol compte digitaliser l'ensemble de son réseau de distribution : "Nous allons incorporer l'offre de personnalisation et proposer l'événementielle en ligne. Aussi, nous voulons tester le click and collect auprès de nos distributeurs ou permettre à ces derniers de commander un parapluie depuis le magasin et en présence du client." Impossible n'étant pas français, le dirigeant ambitionne avec ce nouvel e-store de doubler sa croissance en ligne, qui était de 10% l'an passé.