Mon compte Devenir membre Newsletters

Moneden.fr ambitionne de devenir la marketplace n°1 du jardinage

Publié le par

Leader de la jardinerie en ligne, Moneden.fr a ouvert sa propre marketplace spécialisée dans le jardinage et l'animalerie. Avec pour objectif que celle-ci pèse 50% du volume du chiffre d'affaires d'ici trois ans.

Moneden.fr ambitionne de devenir la marketplace n°1 du jardinage

Moneden.fr, c'est l'association de deux connaisseurs du monde des plantes : Frédéric Rochette, spécialisé dans la distribution jardin pour Jardiland et Gamm Vert, et Laurent Segaud, ingénieur agronome et ex-directeur logistique de la Fnac.com, lancent en 2011 un site de jardinerie en ligne.
"Nous venons tous les deux du retail et connaissions les problématiques de stockage et de présentation des végétaux.
Moneden.fr a été le premier pure player consacré aux végétaux et accessoires de jardin. Nous avons développé le site autour de conseils personnalisés pour nos clients novices, ce qui représente 90% de la clientèle", souligne Frédéric Rochette. Le site a pour ambition d'accompagner les consommateurs afin de rendre le jardinage facile et accessible à tous.

Et devient rapidement le numéro 1 de la jardinerie en ligne mais sans avoir commis quelques erreurs. "Le webmarketing était la compétence qui nous a manqué au départ. Nous avons perdu un an et demi à comprendre comment fonctionne le web. Nous avons appliqué les méthodes du magasin, ce qui n'a pas vraiment marché. Puis, nous avons investi dans Adwords. Au fur et à mesure, nous avons gagné en maturité", note le dirigeant.
Le pure player a levé 1,5 million d'euros en 2014 pour poursuivre sa croissance.

Restructuration de la logistique

"La plateforme e-commerce a été créée en interne, car celles déjà existantes nécessitaient un budget trop important pour notre société. Pour l'expédition des colis, nous pratiquons le drop shipping. Actuellement, les délais de livraison sont de 4-5 jours, nous devons passer à 72h. C'est un gros impératif, pour cela nous restructurons notre logistique avec la mise en place d'un ERP pour gérer les stocks et en renforçant l'équipe", précise Frédéric Rochette.
L'entreprise est composée aujourd'hui de 15 personnes.

Lancement de la marketplace en 2015

Et depuis septembre 2015, les deux associés ont ouvert une marketplace 100% jardin et animalerie. "Notre coeur de métier, c'est le végétal et ses produits complémentaires. Pour tout le reste, c'est-à-dire environ 60% du marché, nous avons décidé de créer une marketplace. Nous avons volontairement élargi à l'animalerie car ces clients ont souvent un jardin. Le panier moyen est de 120 euros, alors que dans une jardinerie classique, vous êtes plutôt entre 29 à 39 euros", commente l'entrepreneur. Leur clientèle est composée, en effet, de CSP+ et 40% des clients vivent en région parisienne. Le site oscille entre 2 000 à 4500 commandes par mois, suivant la période de l'année.

Le site est composé de deux parties : une consacrée aux produits Moneden avec 7 000 végétaux et 250 produits manufacturés complémentaires du végétal et la marketplace qui recense 25 000 produits dans 25 boutiques. D'ici au printemps 2016, la place de marché prendra encore de l'ampleur avec l'ajout de 15 000 produits supplémentaires dans 40 boutiques au total. "Nous connaissons des difficultés avec les chaînes physiques qui voient d'un très mauvais oeil leurs fournisseurs aller sur le web et vendre en direct", note le fondateur.

En 2015, la société a réalisé un chiffre d'affaires de 2 millions d'euros, et prévoit de passer à 3 millions cette année. "Nous souhaitons augmenter notre chiffre d'affaires de 20% grâce à la marketplace, avec pour objectif dans trois ans qu'elle pèse 50% du volume du chiffre d'affaires total."

Concernant l'Europe, Frédéric Rochette n'envisage pas d'y vendre. "Une grosse partie de notre activité est axée sur le végétal, il est donc compliqué d'exporter à l'étranger. De plus, les législations sont très différentes d'un pays à l'autre", pointe-t-il.