Mon compte Devenir membre Newsletters

[Success story] Pomm'poire se fait une place dans la lingerie en ligne

Publié le par

Le choix n'est pas évident dans un marché ultra-concurrentiel, pour autant le site marchand de lingerie Pomm'poire a réussi dès la première année de son existence à trouver sa clientèle. Anne Montaye, la fondatrice, nous en dit plus.

[Success story] Pomm'poire se fait une place dans la lingerie en ligne

Avant de lancer sa boutique en ligne de lingerie, Pomm'poire, Anne Montaye, la fondatrice, n'en est pas à son premier coup d'essai dans l'e-commerce. Cette professionnelle du marketing en ligne lance, en 2012, Doux for you, un site qui chouchoute les "poitrines sensibles". Un marché de niche où elle fait du négoce multimarques.
Cette première expérience entrepreneuriale lui donne envie de créer sa propre marque de lingerie.

Coup de foudre professionnel

En juillet 2012, Anne Montaye rencontre Quentin et Tanguy Toutlemonde, spécialisés dans la confection et la fabrication de lingerie. "Nous avons eu un coup de foudre professionnel : nos compétences étaient complémentaires", indique la créatrice.

Six mois plus tard en février 2013, Pomm'poire.fr est lancé. "Notre marque se veut différente : moderne et décalée avec un rapport qualité-prix abordable. Nous ne sommes pas du tout dans le créneau du glamour ou dans la sublimation de la femme. Notre lingerie s'adresse aux femmes que l'on croise dans la rue", souligne la dirigeante. Un ensemble coûte entre 35 et 40 euros. Les modèles sont dessinés et modélisés à Wattrelos (Nord), les collections sont ensuite produites en Chine.

"Vous avez de nombreuses enseignes de lingerie mais très peu de pure players vendent leurs propres marques. Nous aimons beaucoup le travail fait par le site Girls in Paris, mais Etam reste la référence en France. Nous avons un positionnement différent dans la communication et notre objectif est d'offrir un rapport qualité-mode-prix", explique la créatrice.

Le marketing, la logistique, le service client sont gérés et mutualisés en interne auprès de la société V2D Lingerie des frères Toutlemonde. "Nous travaillons pour l'expédition des colis avec Chronopost et Mondial relais. Et PrestaShop, notre plateforme e-commerce, nous permet d'avoir une vraie souplesse sur le site", note Anne Montaye.

Investir les marketplaces pour plus de visibilité

Anne Montaye, fondatrice du site de lingerie Pomm'poire.

Le site a investi dans les leviers classiques de communication tels que Adwords, affiliation, etc. "Très rapidement, nous sommes allés sur les places de marché pour gagner en visibilité : La Redoute, une machine de guerre dans notre secteur, Amazon, Galeries Lafayette, Brandalley, puis Zalando. Et à force de nous y voir, les clients viennent directement sur notre site. Nous avons également collaboré avec les blogueuses mode et notre agence de presse parisienne s'occupe du placement de nos produits", commente la fondatrice.

Les réseaux sociaux ont également été une source de trafic notamment Facebook, avec une communauté de 20 000 membres et depuis un an Instagram avec plus de 10 000 membres.

Le site propose également une collection homme. "Ce n'est pas un axe de développement stratégique, notre communication et le travail de la marque restent la lingerie féminine", explique Anne Montaye. Cette catégorie représente tout de même un peu plus de 10% de leur chiffre d'affaires.

Développement du retail en 2016

Depuis 2015, la marque est commercialisée dans une centaine de boutiques multimarques de lingerie, en France. La boutique en ligne recense 1 000 références, du 75A au 115G et 3 000 commandes sont effectuées chaque mois. Le panier moyen est de 45 euros "Notre produit phare est le trikini, car de nombreuses blogueuses et journalistes l'ont recommandé. Nous vendons beaucoup de grands bonnets, à partir du D. Notre clientèle a environ 35 ans et vit dans les villes moyennes", commente la fondatrice. Le site en responsive design réalise 20% de son chiffre d'affaires sur tablettes et mobiles.

En 2015, Pomm'poire revendique un chiffre d'affaires d'1,8 million d'euros. "Cette année, nous tablons sur une croissance de 30%. Nous axons notre développement sur le retail : depuis août 2015, nous avons une boutique en partenariat exclusif à Tours et une autre sur l'île de La Réunion. Nous avons envie d'aller plus loin en ouvrant des boutiques Pomm'poire dans plusieurs villes et notamment à Lille, notre siège social."

Et l'Europe ? "Nous y réfléchissons mais les goûts en terme de lingerie sont différents en fonction des pays. Nous devons également prendre en compte la problématique du coût d'expédition surtout quand vous avez des produits pas chers. Néanmoins, nous venons de lancer des tests sur les marchés allemands et anglais avec Amazon", indique-t-elle.

En 2015, le marché de la lingerie et des sous-vêtements a progressé de 1,7% en France, pour atteindre un chiffre d'affaires de 2,8 milliards d'euros selon les derniers chiffres publiés par l'Institut français de la mode.

Ses conseils :

La marque et le produit ne font pas tout si vous n'arrivez pas à respecter les fondamentaux commerciaux spécifiques au e-commerce, ou si vous restez invisibles. Il faut donc arrêter de croire que lancer un site va rapidement vous amener au succès.
Il faut d'abord savoir pourquoi on se lance dans l'e-commerce et rapidement trouver le bon réglage offre produit /positionnement prix /image /technique et marketing.