Mon compte Devenir membre Newsletters

Une école qui forme aux métiers du numérique

Publié le par

Anne Lalou, directrice de la Web School Factory, est partie d'un constat : les étudiants d'aujourd'hui ne peuvent plus se permettre d'étudier le marketing, la finance... sans un aspect technologique. Elle fonde cette école en 2012 pour pallier aux lacunes des entreprises en matière de numérique.

Une école qui forme aux métiers du numérique

Quel est selon vous, l'état des lieux de la formation du numérique en France ?

En France, les organisations ont été plus lentes à prendre le virage du numérique que les pays anglo-saxons. Les métiers du numérique sont en pleine évolution : des métiers se créent et d'autres disparaissent. L'économie du numérique n'a pas encore atteint sa phase de stabilisation, l'organisation de l'entreprise traditionnelle n'étant pas encore adaptée à la rapidité de mouvements du numérique. Aujourd'hui le terrain est encore très mouvant et l'intégration du numérique se fait beaucoup plus en profondeur dans les organisations en interne. Cette tendance modifie très rapidement l'offre, la distribution et les organisations elles-mêmes. La prise de conscience est faite, cependant les modalités à mettre en place dans les entreprises prennent plus de temps car les métiers fonctionnent encore en silos. Nous sommes dans une période de mutation technologique. La question de la gestion des différentes temporalités est complexe pour les entreprises traditionnelles mais pas pour les digital natives. Ces derniers ont la capacité de travailler sur plusieurs horizons différents.

Quel est le programme de la Web School Factory ? Quelles sont les formations les plus connectées à l'emploi ?

La formation s'étend sur 5 ans. Des matières traditionnelles et des disciplines fondamentales comme le design d'interaction, le design d'expérience et le design d'innovation, sont enseignées en première année. Nous abordons également toutes les questions de la problématisation du besoin et de l'approche client, du marketing et des technologies numériques. En effet, un de nos partis pris pédagogiques réside dans le travail collaboratif et l'intelligence collective. C'est par la fusion d'intelligences complémentaires que notre formation est en adéquation avec le marché du travail actuel.

Un autre parti pris important : le dialogue entre l'apprendre et le faire. Un tiers du temps pédagogique est consacré aux projets professionnels des étudiants. Ils sont en collaboration avec les équipes opérationnelles d'entreprises réelles. Ils construisent eux-mêmes leur CV et leur projet professionnel tout au long des 5 années de formation. Dès la deuxième année l'étudiant va choisir parmi trois matières, laquelle va être sa majeure et dans quelle expertise il va s'ancrer. Ils auront ainsi une vision globale de l'entreprise, à la fois créative, commerciale et technique. L'objectif est de pouvoir dialoguer entre les métiers et de casser les silos. En troisième année ils partent au deuxième semestre dans une université partenaire à l'étranger. En quatrième année, ils effectuent un stage obligatoire et la cinquième année fait office de filière d'incubation entrepreneuriale : ils peuvent concrétiser leur projet de création d'entreprise ou effectuer cette dernière année en l'alternance.

Les actualités de la Web School Factory ?

Nos étudiants ont collaboré avec AccorHotels qui lance une nouvelle chaîne pour séduire les jeunes : JO&JOE. Ce nouveau projet innovant prouve que le dialogue entre les étudiants et les entreprises est un vrai accélérateur de la convergence digitale. Nos étudiants ont été de réels contributeurs dans ce projet car ils ont participé à sa réflexion et à son élaboration.

De plus, nos étudiants de troisième et quatrième année seront les reverse mentor des membres des comités exécutifs et comité de direction générale de grands groupes français. Ils doivent être force de propositions et de dialogue avec leur reverse mentor, DG ou membre du comité exécutif.

Mot clés :