Mon compte Devenir membre Newsletters

[Étude de cas] Paul Beuscher, la renaissance d'un site web

Publié le par

Connu dans le milieu musical français pour ses magasins Paul Beuscher, l'enseigne s'est lancée dans l'e-commerce dans les années 2000 non sans mal. Après une reprise en main de son site web, la boutique en ligne connaît des premiers résultats encourageants.

[Étude de cas] Paul Beuscher, la renaissance d'un site web

"Paul Beuscher, c'est le plus vieux et le plus connu des magasins de musique en France, il date de 1850", explique Stéphane Quinery, directeur de l'enseigne. Aujourd'hui, seul le magasin historique à Bastille est encore ouvert, les quatre autres boutiques à Paris et Bordeaux ont fermé en 2010.
Spécialisé dans les instruments de musique et l'édition musicale, Paul Beuscher a été racheté en 2006 par Pierre Lemoine, (p-dg des éditions Henry Lemoine, NDLR). La marque s'est alors orientée vers l'e-commerce non sans difficulté. "Pendant longtemps, le site n'était qu'une vitrine où il était quasiment impossible d'acheter. Il y avait donc une grosse révolution à faire", souligne le directeur.

Un travail de longue haleine

Le site choisit en 2014 la solution Oxatis pour accélérer son développement dans l'e-commerce. "Nous avons voulu une solution clé en main à notre échelle car notre équipe web n'est composée que de quatre personnes", précise le directeur de la boutique en ligne. La refonte du site a été un travail de longue haleine, la nouvelle version n'est sortie qu'en septembre 2015. "Nous avions un important travail de réécriture des fiches à effectuer. Et de nombreuses erreurs ont été commises dans le codage, ce qui nous a pénalisé au niveau du référencement sur Google", souligne Stéphane Quinery.

Pour gagner en visibilité, le site investit dans des campagnes Google Adwords tout en étant présent sur les marketplaces d'Amazon et de la Fnac. Aujourd'hui, le site voit un retour positif sur ses investissements. "Pousser la porte d'un magasin de musique peut être très intimidant pour un non-initié, aussi Internet nous a permis de toucher un nouveau public", souligne le dirigeant.

Des ambitions européennes

Aujourd'hui, le site recense plus de 18 000 références dont 85% de partitions musicales et souhaite atteindre les 40 000 courant 2017. Le chiffre d'affaires entre octobre 2015 à octobre 2016 sur le Web a augmenté de 98%. En octobre 2016, le CA était de 165 000 euros hors taxe. "Nous ne pouvons pas travailler de manière aussi agressive que des sites comme Thomann, Woodbrass ou SonoVente. Nous arrivons à nous défendre en travaillant sur certains mots-clés ou certaines niches de produits sur lesquels ils sont moins présents, analyse le directeur e-commerce. Néanmoins, pour les instruments de musique, les clients veulent encore toucher et être conseillés en magasin."

Depuis la rentrée 2016, le site a mis en place le click and collect en deux heures. La clientèle de la boutique en ligne est essentiellement en France mais dès l'année prochaine, le site souhaite s'ouvrir en Europe. En octobre, le CA sur mobile représentait 18%. "Notre nouvelle application mobile, sortie en septembre dernier, doit nous permettre de booster notre trafic. En 2017, nous allons augmenter notre référencement naturel pour améliorer la qualité du contenu et travailler les vidéos sur YouTube."

Ses conseils :

Si vous n'êtes pas un expert du codage, il est préférable d'opter pour une solution clé en main.

Vous devez travailler le contenu pour obtenir un bon référencement.

Vous devez vous occuper quotidiennement de votre site : les bonnes recettes d'un magasin physique sont relativement applicables pour un site marchand!