Mon compte Devenir membre Newsletters

Orange parie sur la banque mobile

Publié le par

Avec son application " Orange cash ", l'opérateur se lance sur le marché des services financiers. Mais de nombreux freins risquent de gêner le groupe, qui a pourtant besoin de diversifier son activité.

Orange parie sur la banque mobile

Orange a annoncé lundi 19 octobre 2015 le lancement au niveau national de son application " Orange cash ", qui était en phase de test dans cinq villes françaises depuis un an. L'opérateur s'est associé avec Visa et Wirecard pour le développement de cette application, qui combine paiement online et offline grâce la technologie NFC.

Tout d'abord, l'utilisateur télécharge l'application, et se crée un compte. Il y charge de l'argent depuis son compte bancaire, ce qui lui permet ensuite de régler des achats de moins de 20€ avec son smartphone, via l'application, chez des commerçants équipés des terminaux NFC. Cela fonctionne de la même manière pour des achats compris entre 20 et 300 euros, un code de validation est simplement requis en sus.

Pour les achats online, l'application génère une carte virtuelle à usage unique : l'utilisateur n'a plus qu'à rentrer les informations dans le formulaire de paiement du site web.

Orange s'est associé à des commerçants pour promouvoir le lancement de cette application : l'utilisateur se voit proposer des offres de réduction chez les enseignes partenaires, comme Picard, Etam, Flunch ou bien encore les points de vente Relay. Orange, qui prélève 0,79 euro à chaque fois que l'utilisateur recharge son compte, revendique pour l'instant 30 000 utilisateurs.

De nombreux freins...

Si cette offre se veut innovante, elle s'adresse en revanche à un nombre limité d'utilisateurs. L'application est en effet réservée aux clients Orange ayant un abonnement data et un téléphone compatible NFC. Bref, une cible restreinte.

Seuls 21,5% des terminaux de paiement sont équipés de la technologie NFC

De plus, l'application n'est disponible que sur les mobiles Android et Windows phone. Exit les Iphones, car Apple planche sur son propre système de paiement " Apple pay ".

Enfin, même si le gouvernement a pour objectif d'équiper 100% des terminaux de paiement avec la technologie NFC en 2020, seuls 21,5% d'entre eux en bénéficient pour l'instant.