Mon compte Devenir membre Newsletters

Google Speed Update: quand la performance web affecte le SEO, comment préparer son site mobile?

Publié le par

Google a annoncé une modification de son algorithme de référencement des sites pour les terminaux mobiles. Nommée "Speed Update", cette mise à jour sera effective dès juillet 2018 et prendra en compte la performance web. Cette évolution nécessite que les e-commerçants adaptent leur site mobile.

Google Speed Update: quand la performance web affecte le SEO, comment préparer son site mobile?

À l'instar des recherches Google sur desktop, à partir de juillet, les recherches mobiles prendront elles aussi en compte le critère de vitesse. La firme de la Silicon Valley a en effet exprimé qu'un contenu sur mobile, même très pertinent, sera déclassé des pages de résultats dans le moteur de recherche si ses pages sont trop longues à charger. Il est communément admis que la vitesse de chargement a un impact fort sur le taux de conversion et par conséquent sur les performances globales des ventes en ligne.

Avec cette annonce, Google va plus loin en indiquant qu'un site mobile dont la web performance laissera à désirer perdra en visibilité en étant moins bien référencé. L'effet direct sera donc une diminution du nombre de visites sur un site. Le chiffre d'affaires d'une boutique en ligne étant lié à ces deux facteurs, c'est donc toute la rentabilité du site qui est remise en cause avec cette mise à jour.

Alors qu'en juin 2017, 56% des visites de sites en France ont été réalisées depuis un mobile (selon Médiamétrie), les e-commerçants se doivent de ne plus penser simplement "mobile first" mais bien "fast mobile first", au risque de voir leur activité commerciale mise en péril. Un changement de vision imposé par le géant américain pour garantir l'expérience utilisateur et qui induit une nécessaire évolution des préoccupations des vendeurs en ligne.

Avec cette modification annoncée, les e-commerçants doivent donc travailler sur la performance web sur mobile. Voici la marche à suivre, éprouvée auprès de plus de 500 e-commerçants, pour éviter le coup d'épée du célèbre moteur de recherche d'ici à juillet.

1. Identifier les pages-clés

Le référencement naturel Google représente une source de trafic majeure pour les sites e-commerce. En fonction de leur recherche et du référencement Google, les internautes ne vont pas tous arriver sur la même page. Il convient donc dans un premier temps d'identifier les pages sur lesquelles les internautes atterrissent le plus afin de concentrer ses efforts sur celles-ci. L'approche la plus rentable et la plus pragmatique est bien de prendre note des pages les plus importantes pour son activité commerciale et de concentrer ses efforts sur celles-ci.

2. Comparer la vitesse des pages clés à celles des concurrents

En utilisant la page de test automatique fournie par Google, il est possible de comparer son site à celui du concurrent. À la fin du test, il suffit de sélectionner son industrie et de constater si l'on se situe dans les bons ou les mauvais élèves.

3. Optimiser

Parmi les recommandations les plus importantes:

- utiliser un système de cache (CDN),

- activer la compression sur son serveur,

- compresser et redimensionner les images afin de fournir à l'internaute du contenu toujours parfaitement adaptée à son terminal. La liste des optimisations à mener (et à maintenir dans le temps !) est longue et là aussi Google fournit PageSpeed Insights, un outil qui permet de faire un état des lieux à l'instant T de la mise en place de ces bonnes pratiques sur le site.

4. Surveiller

Un site e-commerce est une machine complexe et perpétuellement en mouvement. Chaque semaine, un site subit plusieurs modifications qui peuvent entraîner de nouveaux ralentissements ou des perturbations. Si ces problèmes de performance ne sont pas identifiés et corrigés avant le prochain passage de la sonde Google, elles peuvent entraîner de lourdes répercussions sur le référencement. La mise en place d'un système de mesure en continu, d'alerte et d'identification des ralentissements est par conséquent nécessaire à la réussite d'un site sur le long terme.

L'expert

Après 10 années passées à accompagner les directions digitales de sites e-commerce sur leur infogérance, Guillaume Thibaux a cofondé Quanta, dédiée à la performance web.


Guillaume Thibaux (Quanta)