Mon compte Devenir membre Newsletters

Les analyses-clés de l'e-commerce selon Optimal Ways

Publié le par

Lors du salon E-commerce 2015, l'agence conseil Optimal Ways a donné une leçon de digital analytics, pour optimiser un site-ecommerce. Méthode en 10 points.

Les analyses-clés de l'e-commerce selon Optimal Ways

" Les anglo-saxons ont coutume de dire que le ROI (risk of ignoring) est supérieur à tous les autres. Traduisez : il fait surveiller tout ce qui se passe sur un site d'e-commerce. C'est essentiel à la réussite du business ". Voici l'entrée en matière d'Optimal Ways, qui se définit comme un " contrôleur de gestion du web ". Une mission que l'agence conseil exécute pour bon nombre de clients (Vivarte, Auchan, Décathlon, Dior...) et qui lui a permis de dresser, à l'usage un plan d'action en 10 étapes.

" Un premier travail doit être réalisé sur l'audience du site, décrit Nicolas Malo, CEO d'Optimal Ways. Cela comprend l'identification des cibles, l'analyse du trafic, avec un focus sur les leviers payants versus les leviers naturels et enfin un zoom sur les microconversions ".

Après ce premier travail de défrichage sur ces trois étapes, le professionnel s'attaque au contenu. D'abord en s'attardant sur les arborescences, afin de voir quelles sont celles qui contribuent au chiffre d'affaires. Puis en se penchant sur les principes de recherche interne. La navigation entre les différents univers est, elle aussi, passé au crible. De même que la méthode d'accès au produit. " Par exemple, nous essayons de voir combien de fiches produits ont été vues via un accès par le moteur de recherche ", explique Nicolas Malo.

La troisième partie concerne le sujet phare, celui qui monopolise tous les acteurs du web : la conversion. Là encore, l'agence procède méthodiquement en segmentant ses centres d'intérêts : d'abord, elle porte son attention sur la performance du tunnel de conversion. Les professionnels vont même jusqu'à réaliser un audit du taux de conversion du tunnel en fonction du navigateur. Ensuite, ils travaillent sur les différents modèles d'attribution, afin de définir quelle action a du succès et pourquoi. Par exemple, étudier si l'affiliation entraîne une conversion. Enfin, arrive la dernière étape, concernant la segmentation client (visiteurs, primo-clients, prospects...).

Un travail de longue haleine, on le voit, mais qui, une fois réalisé, permettra au site e-commerce d'optimiser ses profits.