Mon compte Devenir membre Newsletters

Plate-forme de paiement : Braintree accélère sur le marché français

Publié le par

Faciliter le paiement sur mobile et renforcer la présence de la société sur le sol français : voici les missions assignées par Braintree, filiale de Paypal, à son nouveau Directeur Général France, Eric Tudoux.

" I Venmo you 20 bucks ! " C'est une phrase qu'on entend couramment aux USA et qui fait le bonheur de Braintree, plate-forme de paiements sur mobile et filiale de Paypal. 8 milliards de transactions ont été échangées sur ce réseau social en l'espace de six mois. Venmo, un moyen de paiements parmi d'autres pour Braintree, qui accepte notamment Paypal, Apple Pay, Android Pay, les classiques cartes de paiement (Visa, Amex, Mastercard..., bientôt même Union Pay, leader en Chine) et le bitcoin.

Innovant et s'appuyant sur sa maison-mère qui compte pas moins de 188 millions de comptes actifs et un réseau de 14,5 millions de e-marchands clients, Braintree a vu ses transactions multipliées par 25 depuis son acquisition en 2013.

Néanmoins, la société cherche à se développer plus largement Outre-Atlantique, précisément en France. C'est la raison pour laquelle elle annonce aujourd'hui la nomination d'Eric Tudoux au poste de Directeur Général France. Présent dans l'hexagone depuis 2012, Braintree veut aujourd'hui renforcer ses positions sur ce marché. Si elle vise tous types de commerçants, elle en a déjà convaincu quelques uns, promis à un développement rapide : Withings, Stuart, Resto-in, ainsi que de célèbres entreprises internationales qui ont connu une croissance fulgurante telles que Airbnb, Uber, Pinterest, Dropbox...

Braintree facilite le commerce contextuel

Une cible pas anodine. Braintree veut s'affirmer comme l'une des plate-formes les plus innovantes du secteur. Commander un Uber depuis Messenger ?


Braintree répond présent. Pour le consommateur, c'est un nouveau service, facile et fun. Pour le commerçant, c'est un moyen de gagner des utilisateurs supplémentaires : en effet, dans l'exemple cité, Messenger permet au consommateur d'accéder à Uber sans avoir un compte chez lui. Autrement dit, Uber capte les utilisateurs de Facebook Messenger !

" C'est toute la façon de faire du commerce qui change et nous accompagnons cette mutation ", souligne Eric Tudoux. Autre exemple, Pinterest : le consommateur peut épingler un produit et régler directement sur Pinterest via Braintree.

Une touche, un achat

" Nous voulons véritablement faciliter au maximum les paiements sur mobile et dans ce sens, nous travaillons avec toutes les entreprises qui placent l'expérience utilisateur au centre de leurs préoccupations. De manière à leur permettre d'accompagner leur client jusqu'au check out ", précise-t-il. Et mieux convertir in fine. Car simplicité rime avec efficacité ou, comme le reformule Eric Tudoux, " moins de clics, plus de conversions ". C'est le sens des développements de Braintree.

Les consommateurs s'habituent en effet à ne pas avoir à saisir leurs informations de carte de crédit ou les noms d'utilisateur et mots de passe chaque fois qu'ils font un achat. Uber constitue un très bon exemple en la matière ! C'est pourquoi Braintree a intégré le système " One Touch(TM) " pour les applications mobiles. Grâce à celui-ci, le consommateur peut choisir d'enregistrer ses données de paiement et de livraison un fois pour toutes, lors de sa première transaction. Dès lors, pour chaque nouvelle commande, aucune saisie n'est plus nécessaire et une simple confirmation des informations existantes est requise pour finaliser l'opération. Depuis son lancement en août 2015, ce service à déjà convaincu 18 millions de consommateurs à travers le monde.

" Nous sommes passé du simple bouton Paypal à une plate-forme complète de paiements pour les commerçants. Nous proposons une offre full stack, et tous les innovations futures de Paypal seront supportées automatiquement par la technologie Braintree ", poursuit-il.

Précisément, à la question de l'intégration d'autres alternatives de paiements, la réponse du Dg monde se fait plus mitigée. " Nous avons rencontré une quinzaine de fournisseurs de moyens de paiements et nous n'en avons retenu que quelques uns au final ", précise Juan Benitez. Le Wallet Wa, de Bnp Paribas ? Nous attendons de voir son développement ", répond-il. Le paiement par SMS ? " La demande n'est pas assez forte pour le moment ". Le paiement via Iot ? " Ce n'est pas non la priorité du groupe ", conclut-il.

Eric Tudoux, le nouveau Dg France de Braintree

Après avoir travaillé pour Schlumberger et Gemalto à des postes de marketing et de développement commercial, il a rejoint le processeur de paiement américain FIS en 2007 en tant que Global Account Director pour les institutions financières Françaises, puis a été nommé co-Directeur de l'antenne Française de FIS (Certegy) en 2012. Avant d'être nommé 2016 Country Manager France pour Braintree en 2016, Eric avait travaillé en 2014 au sein de Ingenico Group en tant que VP Head of Marketing Product and Solutions.