Mon compte Devenir membre Newsletters

" Nous voulons nous diversifier sur les petits comptes et le C to C "

Publié le par

Jean-Sébastien Leridon, Directeur Général de Relais Colis, fait le bilan de l'activité de Relais Colis et livre les ambitions de l'entreprise, notamment sur le C to C.

' Nous voulons nous diversifier sur les petits comptes et le C to C '

Quels sont les grands objectifs de votre plan de transformation?

Le plan de transformation de Relais Colis a été mis en oeuvre avec trois principaux objectifs : D'abord celui d'accroitre notre capacité et notre qualité de traitement, ce qui passe par des investissements dans des entrepôts et dans de l'informatique. Les centres de tri de Bordeaux et Marseille ont été réaménagés et réorganisés courant 2016/2017. Relais Colis opère sur un marché qui croît de 15% par an, avec ces trois dernières années une montée de la livraison hors domicile qui a pris des parts de marché au domicile. Il faut accompagner cette croissance et cela tout en améliorant en permanence la qualité de nos prestations.

Le deuxième de nos principaux sujets est celui du repositionnement de notre offre. Nous voulons nous positionner fortement sur l'express car notre conviction est que l'express en relais va devenir la norme. Les standards seront à l'avenir de se faire livrer le jour même, à domicile, et le lendemain en relais.

Enfin, le troisième objectif couvert par notre plan est de changer de modèle commercial. Jusqu'à 2009, nous n'avions qu'un seul client qui était La Redoute. De 2010 à 2015, nous sommes allés chercher les grands comptes à l'instar de Cdiscount, Vente Privée, Amazon, etc...Aujourd'hui nous voulons nous diversifier sur les petits comptes et le C to C.

Pour servir ces trois objectifs dans le temps et dans un "business plan" de croissance, nous avons estimé qu'il fallait ouvrir des hubs mécanisés, agrandir nos dépôts et changer une bonne partie de notre informatique de transport. Cela a nécessité que nous levions des capitaux, ce que nous avons fait il y a maintenant un an et demi. DHL Parcel a pris une participation de 33% dans Relais Colis. Et pour mener à bien ces projets, notre plan d'investissement global se chiffre à 40 millions d'investissement sur 5 ans.

En quoi consistent les nouvelles offres lancées par Relais Colis?

Ces derniers mois nous avons en effet lancé de nouvelles offres. L'express, le C to C, les solutions pour les petits e-commerçants. Parmi nos autres actualités, nous devons ouvrir 3 centres de tri mécanisés. Le premier a été ouvert à Combs-la-Ville (77) en avril. Ce centre mécanisé de 14 000 m2 nous fait gagner 6 heures dans le traitement d'un colis. A date, Relais Colis compte 5 000 relais en France et nous continuons de progresser dans notre maillage année après année pour atteindre un objectif de 8 000 relais d'ici 2019/2020.

En parallèle le grand sujet est de travailler sur la livraison durant le trajet domicile-travail. Nous constatons une vraie appétence des consommateurs pour récupérer leur colis sur leur trajet pour se rendre au travail, ce qui était impensable il y a 5 ans. Les relais classiques, des commerçants de proximité, ne représentent plus que 85% de notre parc. Le reste est composé de consignes, des consignes en hypermarché, mais aussi du réseau national à l'instar de Fnac, Carrefour, et aussi d'un certain nombre de projets pilotes comme celui que nous menons actuellement avec la RATP.

Comment jugez-vous la concurrence, tel que le lancement par Amazon de ces propres consignes?

Amazon fait le même constat que nous, à savoir qu'en France, la livraison en consigne peine à décoller. Ce type de livraison peut fonctionner dans des endroits ou il n'y a pas de relais à proximité. Mais quand un relais est présent, il l'emporte toujours sur la consigne en France. Cela ne répond pas pour l'instant à un besoin du marché français. Amazon est un client de Relais Colis et a un flux de colis tel à livrer que c'est une opportunité pour nous.

Une offre diversifiée

Relais Colis propose de nouvelles offres de livraisons adaptées aux différents besoins des consommateurs

- La livraison dimanche : En juin 2016, Relais Colis a proposé à ses clients de réceptionner leurs colis en début de soirée après le travail jusqu'à 21h, ou le dimanche sur un créneau de deux heures.

- La livraison à toute heure : Depuis le début d'année 2017, il est possible de se faire livrer ses commandes dans des consignes automatiques Bluedistrib' accessibles 24h sur 24, 7 jours sur 7 et approvisionnées exclusivement par des véhicules électriques, dans 49 stations Autolib' en Ile-de-France.

- La livraison sur demande : Relais Colis expérimente avec Tous Facteurs la livraison collaborative depuis ses Relais Colis parisiens vers l'adresse de son choix sur le créneau de son choix.

- Sur son trajet domicile / travail : Depuis Mai 2017, les riverains et utilisateurs des transports en commun de la RATP bénéficient d'un nouveau service de proximité innovant en pouvant retirer leurs colis dans des espaces dédiés au sein des gares routières de Neuilly-Plaisance et Bobigny-Pablo Picasso.