Mon compte Devenir membre Newsletters

Comment choisir son fournisseur cloud

Publié le par

Le choix de l'hébergement est stratégique pour un site marchand, coeur de son business. De nombreux critères doivent être pris en compte pour bien choisir son offre en fonction de ses besoins.

Comment choisir son fournisseur cloud

En juillet dernier, la société d'études Markess a dévoilé les chiffres de son baromètre sur le cloud en France : les solutions et services de cloud computing devraient représenter en 2016 une dépense de 5,9 Mds€. Un chiffre qui augmente chaque année. Le marché français devient en effet de plus en plus important, notamment pour les géants américains Amazon Web Services, Google, IBM et Microsoft Azure, qui se disputent un secteur très concurrentiel. Selon les calculs réalisés par le Wall Street Journal, Amazon, Microsoft et Google ont investi près de 30 Mds€, principalement dans le cloud computing, entre octobre 2015 et septembre 2016, soit une hausse de 12 % par rapport à l'année précédente. En octobre dernier, Amazon Web Services et Microsoft Azure ont annoncé l'implantation de data centers en France, en 2017, afin d'avoir un ancrage plus local.

La sécurité des données reste un enjeu majeur. "Dans l'e-commerce, les données clients sont fondamentales. Le fait d'avoir des données en France peut apporter des garanties supérieures à des données hébergées à l'étranger où la juridiction ou les lois applicables ne sont pas les mêmes, notamment pour les acteurs américains qui peuvent être soumis au Patriot Act", souligne Anthony Sollinger, président de Cloudscreener. Si le cloud apporte de nombreux avantages pour un site marchand comme la souplesse, l'élasticité, la maîtrise des coûts... attention à bien étudier les différents fournisseurs avant de vous décider car en cas de manquement, cela entraînera des conséquences lourdes en termes de CA et de réactivité.

"Un des pièges du cloud est de donner l'impression que tout est magique. Que les ressources se déploient seules, qu'il n'y a plus besoin d'opérations pour maintenir en conditions opérationnelles ses applications, que ses données sont sauvegardées par défaut, etc.", souligne Sébastien Baert, directeur associé de Runiso.

Lire la suite page 2.