Mon compte Devenir membre Newsletters

Paiement en ligne : une multitude d'innovations

Publié le par

Page 2 sur 3

1. Bien davantage que le multicanal

En matière d'innovation, le paiement électronique va au-delà désormais de la dimension multicanale. Pour Gilles Brabant, senior sales manager pour Cocooning ePayments, "la notion de mobilité est le grand enjeu du moment car, avec l'accélération du m-commerce, tant que mobile que sur tablette, il n'existe plus de frontière entre les canaux". Pour ce spécialiste, les canaux s'interpénètrent pour ne plus former qu'une expérience utilisateur qui doit être sécurisante et ergonomique: "Pour répondre à ces nouveaux enjeux, nous mettons tout en oeuvre pour offrir à nos clients la?réactivité et la flexibilité dont ils ont besoin." Ingenico ePayments vient ainsi d'annoncer la disponibilité de la version complète d'Ingenico Connect, sa solution d'intégration de pages de paiement optimisées pour mobiles. Cette solution permet notamment de tester différentes versions des pages de paiement pour optimiser la conversion.

2. Le wallet: avenir du paiement électronique?

La dimension omnicanale du paiement électronique a ouvert une voie royale au wallet! Apple Pay, PayPal, et Android Pay illustrent assez éloquemment l'enthousiasme que suscitent ces nouveaux moyens de paiement. Pour fonctionner, Android Pay repose sur le principe de la tokenisation. Lors d'une transaction, le bénéficiaire du paiement ne reçoit pas les coordonnées bancaires du consommateur mais un numéro virtuel à usage unique généré via un?service cloud de Google. Un choix stratégique qui diffère d'Apple Pay pour lequel le token est généré par la puce Secure Element implantée dans tous les iPhone. Pour assurer le lancement de son service outre-Manche, Google a signé un accord de partenariat avec la régie des transports publics de la ville de Londres. Les acteurs phares du paiement (Visa et Mastercard) sont eux aussi impliqués dans le lancement d'Android Pay.

3. La biométrie: un chantier prioritaire

Payer avec un smartphone, tant sur Internet que dans les boutiques physiques, préfigure à n'en pas douter l'avenir du paiement électronique. Mais dès lors, de nouvelles problématiques de sécurisation émergent et l'authentification biométrique passe pour une réponse adaptée. Si le Touch ID de l'iPhone a contribué à démocratiser la reconnaissance biométrique via l'empreinte digitale, d'autres expérimentations existent. Alibaba avec son Smile To Pay a inauguré la reconnaissance faciale par le biais d'un selfie et Mastercard a lancé son application à l'été. Amazon travaillerait également à un tel dispositif intégrant, au-delà de la reconnaissance faciale, la nécessité d'effectuer un mouvement (sourire ou clin d'oeil).

4. Une quête d'universalité?

Pour fonctionner, un moyen de paiement doit être universel, fiable et sécurisé. Dans ce contexte d'innovation perpétuelle, il est assez difficile de présager du standard qui finira par s'imposer. Toutefois, la démocratisation du NFC et du paiement sans contact facilite l'évolution des mentalités, en particulier chez le consommateur. "Les cartes bancaires font de la résistance, notamment grâce au paiement sans contact, et l'offre pléthorique en matière d'innovations agit comme un vrai bouillon de culture, indique Angelo Caci, mais le secteur devrait se consolider rapidement."

L'avis d'Angelo Caci, directeur Syrtals Cards & Beyond

"Nous sommes véritablement entrés dans une ère nouvelle, le mobile redistribue les cartes, bouleverse les technologies et les usages ", souligne Angelo Caci, qui observe l'innovation du paiement électronique depuis plus de trente ans. Entre pays développés, fortement bancarisés, et pays en voie de développement, il existe une vraie fracture: "En Afrique, par exemple, le taux d'adoption du paiement mobile est nettement supérieur." Mais derrière la fièvre de l'innovation, Angelo Caci ne perd pas de vue que de nombreuses tentatives se sont soldées par des échecs: "Cela démontre que ce sont bien les consommateurs qui ont le pouvoir! Le recours aux données pour reconnaître le client, lui proposer des usages adaptés et l'enchanter est sans doute l'élément qui va changer la donne."

Lire la suite page 3.

José Roda