Mon compte Devenir membre Newsletters

Claude Samson, président de l'Afilog : "Vers des modèles d'entrepôts multiformats"

Publié le par

Claude Samson, président de l'Afilog, l'association de l'immobilier logistique et de la supply chain, décrypte les tendances en matière d'immobilier logistique. Si, sur le court terme, le modèle des entrepôts séparés devrait perdurer, sur le long terme, ils seront plutôt multiformats.

Claude Samson, président de l'Afilog : 'Vers des modèles d'entrepôts multiformats'

Quelles sont les tendances du secteur de l'immobilier logistique ?

Nous sommes passés d'un marché de l'offre où les promoteurs achetaient des terrains et y construisaient des entrepôts qu'ils proposaient aux entreprises, à un marché de la demande. Les entreprises ont des besoins précis auxquels les bâtiments doivent répondre. D'ailleurs, l'Afilog accueille des équipementiers car le marché s'oriente vers la mise à disposition de bâtiments clés en main équipés. L'activité e-commerce exige davantage d'automatisation et de mécanisation que la logistique traditionnelle.

Quel est l'impact du cross canal sur la gestion des entrepôts ?

Il semble que le modèle logistique des acteurs de l'e-commerce ne soit pas encore complètement stable. On voit bien qu'ils hésitent entre externalisation et internalisation. Deux sujets les préoccupent : la rapidité de livraison et la question de la flexibilité des bâtiments et de leurs aménagements dans le temps. Or, ce besoin va à l'encontre des objectifs des constructeurs qui recherchent de la visibilité sur la rentabilisation de leurs investissements. Ce point est fondamental dans l'évolution de la logistique e-commerce. Dans la mesure où la réussite de l'e-commerce est liée à ses performances, l'outil doit donc s'adapter aux changements, y compris au cross canal. Dans un premier temps, je pense que le modèle des entrepôts séparés (B to B et B to C) va perdurer, mais d'ici 5 ou 10 ans, il y a fort à parier que les modèles seront multiformats.

Quelle taille et quelles implantations privilégier pour développer son business en Europe ?

La tendance est aux bâtiments XXL installés sur des terrains de 20 hectares. Pas faciles à trouver... En France, la lourdeur administrative freine les projets. Il faut entre 6 et 12 mois pour démarrer une construction après le lancement du projet en Allemagne ou en Belgique, et 18 mois chez nous.