Mon compte Devenir membre Newsletters

Vente-unique.com: un entrepôt commun avec Habitat et de nouveaux services pour les e-commerçants

Publié le par

Le site de vente en ligne de meubles, qui a réalisé 57 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2014, entend consolider son activité cette année. Au programme, de nouveaux services proposés aux e-marchands et une nouvelle plateforme logistique, commune avec la marque premium du groupe, Habitat.

Vente-unique.com: un entrepôt commun avec Habitat et de nouveaux services pour les e-commerçants

Dans le giron du groupe Cafom (propriétaire de la marque Habitat depuis 2011), le site venteunique.com envisage 2015 comme l'année de la consolidation. " Nous allons capitaliser sur notre expertise autour de trois axes : la logistique, le software et la marketing ", explique Sacha Vigna, directeur général du site, spécialisé dans l'ameublement.

Vente-unique.com a su trouver sa place sur le segment du meuble avec en 2014, un chiffre d'affaires en hausse de 11% en France. " Notre objectif est de croître de 10% chaque année ", ambitionne Sacha Vigna. En Europe, où la marque est présente dans 7 pays, le chiffre d'affaires s'élève à 57 millions d'euros. S'appuyant sur l'expérience du groupe en termes de distribution et de logistique, le site prévoit l'ouverture d'un nouvel entrepôt en France (à Amblainville dans l'Oise) visant à rationaliser la logistique de Vente-unique.com et d'Habitat. " Pas moins d'1,3 million d'économies devraient être réalisées ", assure le directeur général.

Par ailleurs, le groupe entend développer des services pour les e-commerçants. De nouvelles offres connexes seront lancées : une plateforme technologique en marque blanche baptisée VU Software (commercialisation de la plateforme ERP sous licence) et VU Log (gestion de l'externalisation de la logistique pour compte de tiers). En parallèle, afin de développer la notoriété de la marque auprès de nouvelles cibles, des stands d'achat - en direct dans des galeries commerciales - seront progressivement déployés sur les trois principaux marchés (en France, en Allemagne et en Espagne, soit 50 implantations minimum) après un premier test à Rosny 2, en région parisienne.