Mon compte Devenir membre Newsletters

[Italie] Le site marchand de Prada "cloné" par des fraudeurs

Publié le par

La police italienne a fait fermer la semaine dernière un site Internet qui plagiait la plateforme de vente du grand nom de la mode italienne.

[Italie] Le site marchand de Prada 'cloné' par des fraudeurs

Même graphisme, même tarification, mêmes options de livraison, mêmes solutions de paiement... A la décharge des internautes dupés, le faux site marchand de Prada mis hors état de nuire la semaine dernière par la police italienne avait tout du vrai... à quelques "détails" près. Relié à un compte bancaire basé dans la région de Guangdong, dans le sud de la Chine, ce dernier écoulait des produits de contrefaçon expédiés depuis Hong-Kong et sujets, donc, à des taxes de douane.

De la Chine à la France : un réseau d'envergure internationale

Un "clone" presque parfait qui témoigne d'un nouveau palier franchi en terme de fraude en ligne. Jugée "très sophistiquée" par la police, citée dans un communiqué de l'agence de presse Reuters, cette opération de fraude a nécessité, pour être identifiée en tant que telle, l'expertise de Prada. Quant au site lui-même, il était enregistré aux Pays-Bas sous le nom d'une Française domiciliée dans la Loire et disponible dans près de 90 pays grâce au relai notamment d'un serveur situé au Royaume-Uni.

C'est grâce à l'alerte donnée par des internautes, dont les soupçons avaient été éveillés par les frais de port non réglementaires, que l'enquête avait pu être lancée à la demande de Prada. La police s'efforce toujours de démanteler le réseau à l'origine du site dans son intégralité.