Mon compte Devenir membre Newsletters

Thibaut Faures-Fustel de Coulanges : " Nous voulons réintégrer le paiement dans les stratégies marketing des marchands "

Publié le par

Un peu plus d'un an après le lancement de son offre Be2Bill, le président de Rentabiliweb Europe dresse un bilan et partage sa vision du secteur des paiements en ligne

Thibaut Faures-Fustel de Coulanges : ' Nous voulons réintégrer le paiement dans les stratégies marketing des marchands '

Quelle est votre perception du marché des paiements et de ses grandes évolutions ?

Les directives européennes ont amené un appel d'air favorable et de nouveaux entrants ont fait leur entrée. En France, une vingtaine d'établissements de paiement ont été agrées. Ces nouveaux entrants sont positionnés sur 3 types activités. D'abord les émetteurs de solutions de paiements électroniques concurrents de PayPal. On s'aperçoit qu'il est difficile pour ces sociétés de s'imposer. Une solution de type wallet doit en effet non seulement recruter et fidéliser des utilisateurs mais aussi convaincre les marchands de proposer leur solution. Or sur le marché français les marchands réalisent pas moins de 90% de leurs transactions via CB, Visa, Mastercard, Amex, et PayPal.

Une deuxième typologie d'acteurs s'est crée. Des entreprises dont le métier est le transfert de fonds entre particuliers du type Western Union. Enfin, une troisième catégorie d'acteurs a émergé, positionnée sur le marché de l'acquisition, c'est-à-dire directement en concurrence avec les banques. C'est le positionnement de Rentabiliweb. D'un point de vue stratégique, nous ciblons la partie aval de la chaîne de valeur. Be2bill, la solution du groupe Rentabiliweb reste la seule alternative aux banques traditionnelles pour obtenir un contrat de vente à distance (VAD). Nous sommes membre du groupe GIE carte Bancaire. Quand un acteur veut encaisser en ligne et ouvrir un VAD, il peut passer par 2 types d'acteurs, les banques et Be2bill. Il doit également faire appel à un PSP (payment service provider, ndlr) qui permet de collecter et d'accepter les fonds (du type Atos, PayBox, Ogone, etc)...Ces derniers sont entrés dans une course à la diversité et au nombre des moyens de paiements proposés. Nous sommes les seuls à avoir les 2 casquettes, PSP et fournisseur de contrat de VAD. Un seul et même interlocuteur permet-en termes de services aux clients- d'avoir un point unique de contact, et d'être beaucoup plus efficace en termes de fraude et de conversion. Le fait d'avoir réuni deux expertises crée beaucoup de valeur ajoutée pour le marchand.

Un mot des résultats de Be2bill ?

L'acquisition consiste à encaisser des transactions pour le compte de commerçants. Le paiement n'est pas seulement une opération technique. Nous voulons réintégrer le paiement dans les stratégies marketing des marchands. Une fois que l'internaute est venu sur votre site, la page de paiement doit être irréprochable. Sur 100 personnes qui visitent un site, seul 2,7 achètent un produit. Dans le commerce physique, le ratio est de 50%. Sur Internet, vous êtes à un clic d'une offre concurrente. Par ailleurs, on s'aperçoit que 18% des e-acheteurs se voient opposer la mention " transaction refusée ", pour de nombreuses raisons. Si l'acquéreur et le PSP sont intelligents, on peut afficher la raison d'échec de la transaction de manière dynamique et proposer des alternatives. Notre promesse commerciale est d'avoir rapproché 2 métiers. En cumulant la data, data personnelle et data de paiement, on est en mesure de maximiser la conversion et de baisser la fraude. Car la page de paiement est cruciale. Il faut faire attention à ne pas détruire de la valeur en la confiant à des tiers. Autre ambition à venir mais qui est déjà une réalité : accompagner le développement international de nos marchands et leur offrir de véritables solutions d'encaissement cross canal

Quelles sont les ambitions de la solution ?

La dynamique commerciale autour de Be2bill est excellente. A ce jour 715 sites " processent " leurs transactions par notre intermédiaire. Nous visons 1000 clients d'ici la fin d'année. La part du trafic que nous confie le marchand est elle aussi en augmentation. Le paiement est une source de valeur et non de coût ! Parmi nos clients, nous travaillons avec Winamax, Kenzo, Aquarelle, Pecheur.com, Little Fashion Gallerie, etc...La solution se développe dans le monde digital mais aussi progressivement dans le retail. Et s'adresse à toutes les tailles de clients. Notre promesse reste l'augmentation du CA de nos clients et la réduction de la fraude, le tout à trafic équivalent.