Mon compte Devenir membre Newsletters

Le groupe 3Si lance une plateforme logistique géante ouverte aux e-commerçants

Publié le par

Le groupe 3Si, propriétaire notamment des 3 Suisses, Blancheporte, Mezzo ou encore Mondial Relay, a inauguré Dispeo, une filiale de service spécialisée dans la préparation de commandes pour le e-commerce, matérialisée par la création d'un nouveau centre logistique de 40 000 m² à Hem, dans le Nord.

Martine Aubry, présidente de la Communauté urbaine de Lille, inaugure la plateforme logistique de Hem

Martine Aubry, présidente de la Communauté urbaine de Lille, inaugure la plateforme logistique de Hem

La maitrise de la logistique est un enjeu capital pour la réussite d'un e-commerçant. Le groupe 3Si l'a bien compris. Il a décidé de tirer pleinement partie de son savoir-faire en la matière, hérité de son Vadiste historique les 3 Suisses, et lance à ce titre une filiale de service spécialisée dans la préparation de commandes pour le e-commerce. Baptisée Dispeo, cette société dispose par ailleurs d'une toute nouvelle plateforme logistique à Hem dans le Nord de le France, dont la superficie atteint 40 000 mètres carrés.

Il s'agit là du quatrième entrepôt de Dispeo dans la région, qui affiche ainsi une capacité totale d'entreposage de 145 000 mètres carrés, et plus d'un million d'emplacements de boites. Ces installations permettant par ailleurs de traiter 80 millions d'articles par an, elles seraient donc en capacité de tenir une cadence de traitement de huit articles à la seconde.

"Nous sommes capables de couvrir l'ensemble de la supply chain, explique Bernard Avril, directeur général de Dispeo. Transports internationaux depuis les plateformes d'approvisionnement, en passant par la réception et le stockage des marchandises, la préparation des commandes, la remise au transporteur final, jusqu'à la gestion de la logistique des retours".

Par ailleurs, afin d'accélérer les activités de préparation de commandes et de livraison, la plateforme de Hem et le centre de tri de Mondial Relay (entité appartenant au groupe 3Si) sont installés sur le même site. Une passerelle équipée de convoyeurs assure la liaison entre les deux équipements, permettant une circulation en continue des colis, sans aucune rupture.

La chaine logistique de cette nouvelle plateforme emploie près de 500 personnes, et ne dispose pour l'heure que d'un client : les 3 Suisses. Progressivement, Dispeo intégrera la préparation des colis pour les enseignes du groupe, Blancheporte, Becquet et Vitrine Magique, et s'ouvrira à l'ensemble des e-commerçants à l'horizon 2014.

"Lorsque le site tournera à plein régime, l'effectif salarial pourrait bien doubler", assure Bernard Avril. Celui-ci compte bien trouver rapidement des clients afin d'exploiter toute la capacité de production de la plateforme. D'autant que ce projet a nécessité de lourds investissements, près de 70 millions d'euros.

Ce n'est d'ailleurs pas le seul poste budgétaire dans lequel a fortement investi le groupe. En comprenant le centre logistique, depuis trois ans, 200 millions d'euros ont été dépensés afin de moderniser les systèmes d'information, ainsi que dans la formation des 7 000 collaborateurs de la société. Soit quelques 100 000 jours de formation, afin de rendre les équipes de travail opérationnelles au regard des changements opérés sur leurs métiers.

Car l'ouverture du centre logistique de Hem marque le point d'orgue d'une stratégie de diversification des activités du groupe 3Si, entamée il y a trois an, compensant ainsi la perte de dynamisme de la marque 3 Suisses. Pour Denis Terrien, directeur général du groupe, "l'e-commerce est comparable à la ruée vers l'or. Beaucoup de gens veulent s'y lancer, mais tous les chercheurs d'or ont besoin de pelles et de tamis. Nous sommes là pour leur en procurer".

Ce qui signifie que désormais, la priorité de 3Si, c'est l'e-commerce des services, avec toute une galaxie de sociétés capables de répondre aux diverses problématiques des e-commerçants. Dispeo pour la logistique, Mondial Relay pour la livraison, Naos pour la production de contenus numériques, Mezzo pour la relation client, ou encore Contentia pour le recouvrement et dans une moindre de mesure, Monabanq, ou encore Cofidis pour lesquels 3Si ne dispose que d'une participation minoritaire.

"Nous sommes le premier opérateur privé de service aux e-commerçants, en France, estime Denis Terrien. Plus de 3 000 e-commerçants travaillent avec 3Si". La stratégie de Denis Terrien, si elle porte ses fruits, devrait ainsi permettre d'enrayer la perte de chiffre d'affaires du groupe, qui est passé de 1,9 milliard d'euros en 2011 à 1,7 milliard en 2012.