Mon compte Devenir membre Newsletters

Les grandes tendances de l'e-logistique vues par Stéphane Sentis (groupe La Poste)

Publié le par

Le groupe La Poste, via notamment les récents rachats d'Orium et de Morin Logistique, entend proposer à ses clients une offre logistique complète. Explications de Stéphane Sentis, dg exécutif de Viapost, président exécutif de Neolog, p-dg de STP, président de Greenovia, Morin Logistic, Orium.

Les grandes tendances de l'e-logistique vues par Stéphane Sentis (groupe La Poste)

Quelles sont les grandes tendances que vous observez dans le secteur de l'e-logistique?

Les commerçants traditionnels souhaitent offrir une offre sur le Net à leurs clients et sont de plus en plus à la recherche de logisticiens capables de les accompagner dans cette démarche et d' assurer la livraison B to B et B to C. C' est une tendance de fonds. Par ailleurs, nous observons un autre phénomène. De nombreux acteurs, pure players et distributeurs ont la volonté d'aller chercher des relais de croissance en dehors de l'hexagone. Et cela depuis un stock entrepôt ou bien via un entrepôt déporté dans les pays concernés.

Cela nécessite pour un partenaire tel que le groupe La Poste de pouvoir investir avec eux pour accompagner cette croissance. Et de trouver des solutions dans les pays visés, avec nos filiales Géopost ou Asendia ( joint venture avec la Poste Suisse réalisée mi-2012, ndlr). L'e-commerce est en plein développement et la logistique profite aussi de cette dynamique.

Un mot des actualités du groupe La Poste...

Nous avons fusionné les actifs de la Poste Suisse et de la Poste Française. L'objectif est d'être -en dehors de nos activités dans ces 2 pays- plus forts et davantage présents en Europe. Dans l'organisation ,Geopost, gère les filiales du colis en dehors du territoire national ainsi que les solutions liées aux retours. La Poste a développé une stratégie pour offrir aux commerçants des solutions répondant à l'ensemble des besoins quelquesoit la taille du commerçant et de l'amont à l'aval de la livraison.

Par ailleurs, nous sommes également présents via Orium, pure player de la logistique racheté en 2013, en Espagne et en Allemagne mais également en Italie, Angleterre et en Suisse grâce à des partenariats. L' Angleterre et l' Allemagne restent les pays ou il y a le plus de demandes d'accompagnement. Quant au Royaume Uni, c'est une base incontournable pour les e-commerçants américains souhaitant se développer en Europe...

Avec les rachats d'Orium et de Morin Logistic, nous souhaitons pouvoir offrir des solutions complètes à nos clients sur toute la chaine du e-commerce. D'où ces rachats. Ainsi des pures players comme Orium et Morin Logistic nous ont apporté une expertise et une technicité complémentaires à celle de Neolog. Au total, nous comptons 17 plateformes au niveau national et 6 au niveau européen...

Quels sont les grands projets sur lesquels vous travaillez?

Au travers des acquisitions réalisées récemment, l'objectif est de tirer partie de toutes les synergies possibles au bénéfice de nos clients. Nous travaillons à l'harmonisation des "process" et nous allons, entre autre, profiter de la technologie développée par Morin Logistic pour la dupliquer sur d'autres plateformes...Nous sommes persuadés que le marché de la logistique ne se contentera pas de fournir un service sur la livraison, mais devra également couvrir la chaine amont, du fabriquant à la plateforme logistique. Les attentes et les demandes sont également importantes concernant le " same day ". Chronopost vient d'ailleurs de prendre une participation importante dans l'entreprise Colizen dont la spécialité est la livraison le jour même.