Mon compte Devenir membre Newsletters

Brozengo lève 500 000 euros

Publié le par

Ce jeune moteur de recherche, centré sur le commerce de proximité, entend désormais développer son annuaire, ses équipes et ses services pour atteindre prochainement 300 000 visites cumulées.

Un demi-milliard d’euros, c’est la somme que vient de lever Brozengo, premier moteur de recherche local de bonnes affaires lancé en juin 2008, auprès de business angels et d’investisseurs privés. « Nous sommes heureux que le concept Brozengo trouve un écho si favorable. Cette levée de fonds va nous permettre de donner plus d’envergure au projet et d’atteindre nos objectifs d’ici à la fin de l’année », a réagi son président Grégory Ogorek. Interface de mise en relation entre les internautes et les commerces de proximité, basée sur un système de géolocalisation performant, Brozengo souhaite devenir la vitrine des commerces physiques sur Internet afin d’accroître la visibilité et donc le chiffre d’affaires de ces derniers.

D’abord, ces capitaux seront employés à référencer de nouveaux petits commerçants et enseignes franchisées, dans l’ouest de la France, puis sur tout le territoire. Ensuite, ils financeront la création d'un centre d'appels et la formation d’une équipe dédiée aux grands comptes. Enfin, un soin particulier sera apporté au développement marketing du site ainsi qu’à son développement technique. De nouvelles fonctionnalités et améliorations seront apportées pour optimiser le moteur de recherche et le contenu : une interface favorisant l’interactivité avec les internautes et les annonceurs, un blog pour aider les internautes dans leur quête de solutions pratiques pour payer moins cher, et une personnalisation locale de la page d’accueil incluant des informations propres à 160 villes de plus de 30 000 habitants.

Brozengo totalise déjà 40 000 visites cumulées depuis son lancement. Objectif à court terme : 300 000 visites. Par ailleurs, le site table sur un élargissement de son éventail de produits à 30 000 offres issues de tous types de commerces, d’ici à la fin de l’année. Son annuaire devrait parallèlement atteindre le seuil de 200 000 commerces sur plus de 420 000 répertoriés en France.