Mon compte Devenir membre Newsletters

Effleurescence prend racine sur le créneau de l'art floral

Publié le par

Ce nouveau site de fleurs parie sur la composition artistique pour se démarquer de la concurrence.

Des émotions, des couleurs, une passion : les fleurs. Telles sont les raisons qui ont motivé Bruno Bidegain, Serge Grellier et Muriel Roulleaux à tenter la voie du commerce électronique en fondant Effleurescence, leur premier site marchand. Un nouveau site de fleurs, donc, mais pas tout à fait comme les autres. Ici, exit le mercantilisme et place à la création, celle, magistrale, qui s'exprime en toute beauté dans l'art floral. Entre “Ecrins de pivoines”, “Tourbillons de callas”, “Plénitudes roses” ou “Jaunes triomphants”, le visiteur est entraîné dans une valse printanière où le lyrisme de la composition fait du simple bouquet de fleurs un chef-d'œuvre d'émotions. L'idée d'oser un énième site de fleurs est née d'un double constat : une certaine uniformité de l'offre des acteurs qui dominent ce marché (Aquarelle, Bebloom, Interflora, Florajet…), qui laisse encore aujourd'hui toute sa place à l'innovation dans le domaine floral, en l'occurrence à un modèle fondé avant tout sur la créativité et la recherche esthétique. Plus personnel, le deuxième constat : la passion pour les fleurs conjuguée à un solide expérience de la distribution, du marketing et de l'internet des trois associés. Ne restait plus qu'à laisser s'exprimer la vision d'un site de marque à forte identité pour affronter le marché. C'est chose faite. Né le 9 juin dernier, Effleurescence ambitionne de séduire une clientèle haut de gamme et sensible à la proposition esthétique. Pour y parvenir, une volonté forte : se démarquer du paysage floral ambiant en misant sur la composition artistique. « L'idée est de proposer la fleur comme mode de retranscription d'une émotion et de traduire tout cela en autant d'occasions d'achat », fait valoir Bruno Bidegain. A ce titre, Effleurescence ne se contente pas du marché B to C. Pour toucher les entreprises, le site floral a d'ailleurs prévu des offres spécifiques comme la customisation de bouquets qui a déjà séduit le groupe Lucien Barrière. Autre axe de segmentation, les causes humanitaires. Soutien de la Ligue contre le cancer du sein, Effleurescence développe des compositions spécifiques prévoyant le reversement de 5 euros à l'association. Ou encore, l'abonnement floral qui permet à tout client de recevoir ses fleurs chaque mois, chaque semaine ou chaque jour à son domicile. Enfin, côté logistique, une touche d'écologie : basé, pour l'heure, sur la seule région parisienne, Effleurescence a loué les services de La Petite Reine qui utilise le vélo pour assurer les livraisons intra-muros. A terme, le site a prévu de se déployer dans les principaux centres urbains de l'Hexagone l'idée étant de créer une sorte de réseau franchisé sur Internet. D'ici 2007, Effleurescence ambitionne de rentabiliser son activité et prouver ainsi la pertinence de son modèle.