Mon compte Devenir membre Newsletters

Immochan crée le premier centre e-commerce

Publié le par

Du tout sous le même toit au tout sous le même écran, il n'y a qu'un pas, franchi par Immochan qui imagine le premier centre e-commerce. Prévu pour octobre 2014, il regroupera, sur une plateforme internet marchande, l'offre des enseignes figurant dans ses 80 malls français.

Immochan crée le premier centre e-commerce

Cette fois, ce n'est pas un avatar qui va déambuler dans un site virtuel Immochan et faire ses emplettes ! Exit Aushopping... le centre commercial virtuel en 3D, qui n'aura eu qu'un mois et demi d'existence ! Bonjour le e-centre commercial ! Un mall virtuel qui devrait ouvrir ses " portes " en octobre, avec pléthore de produits bien réels, de promotions et même une carte de fidélité lancée pour l'occasion.

" 60% de nos clients qui surfent sur les sites web de nos centres, nous disaient vouloir aller jusqu'à l'acte d'achat. Nous avons alors fusionné les soixante sites web de nos malls et créé une plate-forme unique marchande, dans laquelle nous intégrons les enseignes de nos centres et retails parks ", détaille Hervé Vanden Abeele (ex-directeur marketing de l'immobilière), surnommé en interne " monsieur Vente Privée ".

Ambitieux ? Clairement. " Nous espérons 5 millions de visiteurs uniques par mois dans les 2 ans ", affirme-t-il. Un pari osé car les concurrents déjà en place, Amazon, Rue du Commerce (détenu par Altaréa, concurrent d'Immochan) pour ne citer qu'eux, accumulent les pertes. C'est certainement la raison pour laquelle Immochan n'a consacré que 12 M€ au projet et s'interdit toute campagne de publicité payante pour l'heure.

Pour autant, le programme semble alléchant et différenciant, Immochan voyant une continuité de son métier d'assembleur d'enseignes avec le lancement de ce mall internet. " Du tout sous le même toit, nous évoluons naturellement vers le tout sous le même écran ", appuie Hervé Vanden Abeele.

Donc l'offre promet d'être vaste. Immochan et ses 80 centres en France travaillent en effet avec plus de 400 enseignes, dont 200 sont dotées d'un site marchand, le critère essentiel pour figurer dans cette plate-forme de shopping numérique. " Nous en avons déjà contacté une vingtaine et toutes ont donné leur accord ", se félicite le directeur centre e-commerce de la foncière. Il est vrai que la proposition semble honnête : pas de droit d'entrée (contrairement à Amazon par ex), juste une commission prélevée sur chaque vente (de 12 à 14% pour l'univers du Pap, de 6 à 8% pour l'équipement de la maison ...).

L'offre des hypermarchés du groupe n'est pas laissée pour compte. " Tout ce qui figure sur Auchan.fr aura droit de cité sur le e-centre ", confirme-t-il. Soit toute la partie non alimentaire des hypers.

Techniquement, le programme repose sur une architecture mise au point par Hybris. Le site comportera deux clés d'entrées : la première par le centre commercial. Une fois identifié par son code postal, l'internaute se verra proposer les centres situés à proximité et pourra démarrer son shopping. Le second accès se fera par catégorie de produits.
Les bénéfices clients sont plusieurs : facilité de shopping, choix abondant, paiement unique et retrait de ses achats gratuitement en boutique ou dans un point retrait du centre. Si toutefois le client fait le choix de la livraison à domicile, il devra payer. Logique : la foncière entend doper la fréquentation de ses établissements physiques de 5 à 10%. Et inverser la courbe : son flux de clients a en effet baissé de 0,4% en 2013.

Mot clés : Auchan |

Christelle Magaud