Mon compte Devenir membre Newsletters

Internet relance le marché de l'occasion

Publié le par

Selon une étude TNS/Sofres, commandée par eBay, 62 % des internautes utilisent Internet pour vendre ou acheter des biens d'occasion.

Selon une étude TNS/Sofres commandée par eBay, 62 % des internautes utilisent Internet pour vendre ou acheter des biens d’occasion. 43% des acheteurs déclarent qu’Internet leur permet de bénéficier de meilleurs prix (43 %). Derrière ce canal, les acheteurs utilisent les vide-greniers (30%), les magasins d’occasion (19 %) puis les dépôts ventes (18 %).

L’amélioration du pouvoir d’achat arrive en tête des motivations pour 70 % des acheteurs.
- Le marché des biens d’occasion ne rime pas avec “vieilleries” ni objets de collections : ils sont 87 % à acheter des objets quasi-neufs, essentiellement des biens de consommation courante (produits culturels, produits high-tech, vêtements, articles de puériculture…)
  - Ils dépensent peu d’argent : en moyenne 19 € par objet acheté. 64 % d’entre eux dépensent moins de 99 €/an.
-Pour 49 % des acheteurs, le marché des biens d’occasion permet également d’acquérir, à moindre coût, des objets qu’ils ne pourraient pas se permettre d’acheter neufs.
Les acheteurs se déclarent donc comme étant à la recherche du meilleur rapport qualité-prix et exigeants. Ils sont perçus de la même façon par les vendeurs.

Pour 71 % des vendeurs, la principale motivation est donc se débarrasser d’objets dont ils n’ont plus l’utilité. 43 % d’entre eux vendent des objets usagés.
De manière générale, les femmes vendent plus que les hommes : 13 objets par an en moyenne contre 9,6.

Selon l'étude, le marché de l'occasion aurait un potentiel de croissance exceptionnel :
- 58 % des non acheteurs/vendeurs actuels déclarent avoir l’intention de s’y mettre à l’avenir.
- Cette tendance est encore plus forte chez les moins de 35 ans (70 %) et les PCS-2 (72 %).
- Les seniors se démarquent en terme de motivation :
- Ils sont 40 % à souhaiter donner une seconde vie aux produits (contre 26 % en moyenne).
- Ils sont 35 % à vouloir trouver des objets anciens/uniques (contre 23 % en moyenne).
- Ils sont 17 % à vouloir vendre ou acheter pour se divertir (contre 9 % en moyenne)