Mon compte Devenir membre Newsletters

SALON - 3 questions à Arnaud Contival, A.I.D : " Les métiers du Big Data représentent de grosses opportunités "

Publié le par

Exclu: La société A.I.D reprend son indépendance via une opération de reprise (MBO) menée par son actuel dirigeant, Arnaud Contival, deux autres managers de l'entreprise et la société de gestion A Plus Finance. Explications sur cette opération...

SALON - 3 questions à Arnaud Contival, A.I.D : ' Les métiers du Big Data représentent de grosses opportunités '

A.I.D reprend son indépendance. Pourquoi cette décision ?

Il y a 2 éléments de réponses. Tout d'abord, le marché des agences CRM et de communication est assez différent du marché de la data en général. Sur le marché de la data, il y a de gros investissements technologiques à faire. Notre métier est en effet de travailler sur d'importantes plateformes marketing. Et nous avons besoin d'investir sur nos solutions à long terme. La réponse proposée par l'accompagnement d'un fonds d'investissement nous est alors apparue évidente de part et d'autre. Cela a motivé notre prise d'indépendance.

Comment s'orchestre cette prise d'indépendance d'un point de vue capitalistique ?

Les parts sont rachetées par deux managers de l'entreprise et moi-même. Par ailleurs, A Plus Finance accompagne le management à hauteur de 1,35 M€ dans cette opération. Le montant total de l'opération n'est pas communiqué. Ce que l'on peut dire est que la vocation d'A Plus Finance est de rester minoritaire. Quant au détail de l'actionnariat, il sera rendu public ultérieurement.

Quelles seront les futures ambitions d'A.I.D ?

A.I.D signifie " Analyse Informatique de Données ". L'entreprise a été créée en 1972. Depuis 2010, date à laquelle je suis arrivé à sa tête, je me suis attaché à développer la fidélité avec nos clients et à renforcer les liens avec eux. La moitié nous rejoint depuis mon arrivée. Etant issu du monde des SSII, je mesure au quotidien que les métiers du Big Data représentent de grosses opportunités à saisir. Il se trouve que tous nos clients sont confrontés à la diversité des données qu'ils ont à gérer et notamment celles du web, du mobile et des réseaux sociaux. Les clients qui sont dans le " brick and mortar " créent des dispositifs digitaux. Les deux opportunités pour nous sont de renforcer la dimension on-line et de coupler ces données avec le off line d'une part. D'autre part, nous accompagnons les e-commerçants pour segmenter leurs bases et affiner leur connaissance client. Car les deux mondes -du e-commerce et du off-line- sont de plus en plus imbriqués... A ce titre, nous avons gagné un projet phare gagné cette année dans la distribution intégrant des enseignes off-line et des e-commerçants.

Quelle est l'étendue de votre offre ?

Au quotidien, nous gérons des bases de données clients ou prospects, essentiellement pour de grands comptes, et nous avons des offres B to B to C et B to B to B... Par ailleurs, pour alimenter ces bases de données, nous devons d'abord les nettoyer : nos logiciels corrigent les bases et fournissent des données propres pour optimiser la communication avec les consommateurs et les entreprises. En fait, A.I.D est le bras armé du marketing et parfois nous sommes parfois même un complément de la cellule marketing de nos clients. La société emploie aujourd'hui environ 50 personnes en France (principalement ingénieurs et statisticiens, dont 4 docteurs et 3 chargés d'enseignement universitaire) et devrait générer près de 6M€ de chiffre d'affaires en 2013. Elle est constituée d'experts pluridisciplinaires : Dataminers et Data Scientists, consultants en qualité de données, gestion de campagnes, bases de données marketing et Big Data. La société opère majoritairement en France mais réalise déjà 15% de son activité à l'international.

Le monde de la Data est en pleine ébullition, quelle est votre lecture des prochains grands rendez-vous à ne pas manquer?

Le gros sujet sur la Customer Intelligence en ce moment, et sur lequel nous travaillons actuellement avec certains clients, est de compléter les données off line dont une entreprise dispose avec des données glanées sur les médias online. On pourra ainsi détecter un événement online pour le croiser avec un CRM et pourvoir réagir sur le canal approprié (web, mobile ou off-line), géolocaliser une adresse IP, donner son altitude, ou repérer que le client est en train d'imprimer une documentation commerciale etc...