Mon compte Devenir membre Newsletters

Les chiffres de la publicité en ligne passés au crible

Publié le par

Le marché français de la communication publicitaire on line atteint deux milliards d'euros de chiffre d'affaires net en 2008, soit une progression de 23% versus 2007.

Le Syndicat des régies Internet (SRI) et Capgemini Consulting ont présenté les résultats de la première édition de l’Observatoire de l’e-pub. Cette étude, réalisée par Capgemini Consulting à l’initiative du SRI, a pour objectif de mesurer le marché français de la communication publicitaire on line dans toutes ses dimensions (display, search, annuaires, affiliation, e-mailing, comparateurs, mobile) sur un chiffre d’affaires net.
En 2008, le marché de la communication publicitaire on line est évalué à deux milliards d’euros nets. Il progresse de 23 % par rapport à 2007 et confirme ainsi le dynamisme du média Internet et sa place au cœur des stratégies de communication des marques.

En 2008, tous les segments de la communication on line enregistrent une croissance à deux chiffres. Le segment leader de ce marché est le search (les liens sponsorisés) avec 800 M€ de chiffre d’affaires (+ 35 % en 2008), grâce notamment à un large portefeuille d’annonceurs. Le display (la publicité graphique), en deuxième position, poursuit sa progression en 2008 (+ 10 % en 2008, 510 M€ de chiffre d’affaires) sous l’impulsion des opérations spéciales représentant, en moyenne, 17 % du chiffre d’affaires de ce segment et sous celle des offres
à la performance (11% du chiffre d’affaires). Les annuaires Internet qui, plus encore que le search, capitalisent sur un gros volume d’annonceurs, représentent 420 M€ de chiffre d’affaires (+ 25 % en 2008). Dans un contexte de marché exigeant, l’affiliation (+ 30 % en 2008, 140 M€ de chiffre d’affaires) a su attirer de nouveaux annonceurs, séduits par la rémunération à la performance. Dans un registre proche, les comparateurs de prix tirent parti de la tendance à l’optimisation du panier d’achat (+ 15 % en 2008, 90 M€). L’e-mailing (marketing direct on line) représente, quant à lui, 130 M€ de chiffre d’affaires (+ 10 % en 2008). Enfin, le mobile a bénéficié, en 2008, de l’engouement pour les mobiles multimédia et du succès des offres data attractives proposées par les opérateurs. Ceci permettra de réunir, à terme, l’ensemble des facteurs nécessaires au décollage de la publicité sur mobile.

En 2008, le dynamisme d’Internet continue donc à être porté par une croissance à la fois du nombre d’internautes et du temps passé. Il bénéficie, de plus, du boom des nouveaux usages (réseaux sociaux, vidéo…)

En termes de prospective pour 2009, l'étude prévoit qu'Internet aura les moyens de tirer son épingle du jeu publicitaire. Les investissements sur Internet devraient croître de 14 % sur l’année 2009, renforçant la part du média Internet dans le mix plurimédia. En effet, Internet bénéficie encore d’une large marge de progression structurelle : l’audience et le temps passé en ligne vont continuer leur croissance tandis que de nouveaux annonceurs restent à conquérir.