Pierre Fabre contraint de vendre ses produits en ligne

Publié le par

Les laboratoires Pierre Fabre devront autoriser la vente en ligne des produits cosmétiques de la marque. Ainsi en a décidé la justice.

www

Le groupe Pierre Fabre (marques de cosmétique Avène, Klorane, Galénic et Ducray) qui refusait jusqu'ici de commercialiser ses produits cosmétiques sur Internet, va en autoriser la vente en ligne suite à une décision de justice qui met fin à près de cinq ans de procédure, a-t-il indiqué vendredi à l'AFP.

Selon la dépêche AFP, le groupe avait été épinglé en 2008 par l'Autorité de la concurrence sur son refus de vendre ses produits sur Internet. Pierre Fabre avait introduit un recours devant la cour d'appel de Paris, qui s'était tournée vers la Cour de justice de l'Union Européenne (CJUE).

Cette dernière a pour sa part estimé que cette interdiction constituait une "restriction de concurrence", à moins d'être "objectivement justifiée".

Pour finir, la cour d'appel de Paris est allée dans le sens de la CJUE et a rejeté jeudi le recours de Pierre Fabre, confirmant la position de l'Autorité selon laquelle refuser de vendre ses produits sur Internet restreint la concurrence.

Pierre Fabre "prend acte de cette décision" et "autorisera désormais la revente en ligne de ses produits par des distributeurs agréés".

A noter, les cosmétiques représenteraient plus de la moitié du chiffre d'affaires du groupe (1,92 milliard d'euros en 2011), devant les médicaments disponibles avec et sans ordonnance.

Google verse 60 millions d'euros aux éditeurs de presse

Ce que veulent réellement les consommateurs français aujourd'hui