S-Money, le porte-monnaie électronique à portée de smartphone dès la rentrée

Publié le par

Le groupe BPCE a annoncé le 5 juillet le lancement d'un porte-monnaie électronique spécialement étudié pour le smartphone, baptisé S-Money. Cet outil permettra d'effectuer des versements à destination de particuliers et de commerçants, en ligne ou dans un point de vente participant.

S-Money, le porte-monnaie électronique à portée de smartphone dès la rentrée

Payer ses courses, son pain ou même son café depuis son smartphone. À la rentrée, la BPCE (réseaux Banque Populaire et Caisse d’Épargne) va proposer S-Money, d'abord dans quatre villes pilotes (Nantes, Rennes, Toulouse et Bordeaux), puis dans la France entière à partir de 2013.

Ce service, gratuit pour les particuliers et payants pour les professionnels, est en fait un porte-monnaie électronique, qui sera alimenté par un compte bancaire (compte courant). Il permettra à son utilisateur d'effectuer un virement qui sera crédité instantanément sur le compte S-Money du destinataire.

S-Money a été développé pour différents types d’usages : le paiement chez un commerçant de proximité ; le paiement chez un commerçant en ligne, sans saisie du numéro de carte bancaire ; le paiement d’un professionnel en mobilité ne disposant pas de TPE (un plombier, un livreur de pizza) ; le transfert d’argent de personne à personne (envoie d’argent de poche, remboursement d’un cadeau…).

Quels sont les avantages pour un commerçant ?

En termes d’équipement, la solution S-Money sera relativement simple à mettre en place pour un commerçant. Pour recevoir les paiements de ses clients, il lui faudra de son côté posséder un smarthphone, une tablette tactile ou encore un TPE relié à une connexion internet.

Avec cet outil, le professionnel pourra bénéficier d’un nouveau moyen pour se faire payer, en toute sécurité. Le paiement accepté par le client sera immédiatement crédité sur le compte pro S-Money du commerçant. Ce système devrait donc permettre d’éviter les risques d’impayé (par chèques notamment).

S-Money proposera également des services annexes : la géolocalisation des commerces acceptant les paiements via S-money, l’accès aux fiches de commerçants avec des informations pratiques (numéro de téléphone, horaires d’ouverture), des informations sur les offres des commerçants à proximité ou encore la constitution d’une base de données clients (pour ceux qui l’acceptent).

Par ailleurs, S-Money devrait permettre de réaliser des transactions sur de petits montants, car à la différence d’un paiement par carte bancaire, le commerçant ne payera pas de commissions sur chaque vente. En fait, les commerçants ne seront pas facturés à la transaction mais sur un montant global réalisé sur une quinzaine ou un mois.

Il demeure, en revanche, encore quelques zones de flou sur le montant exact de ces commissions qui devrait être défini de manière plus précise à l'issue de la phase de rodage (dans les quatre villes pilotes).

Rens. : www.s-money.fr

La Fnac : des applications mobiles en cascade

Mr.Bricolage rachète Le Jardin de Catherine