Mon compte Devenir membre Newsletters

"Le groupe Baidu compte 500 millions d'utilisateurs"

Publié le par

A l'occasion de China Connect InTheCity, une manifestation organisée par Laure de Carayon faisant se rencontrer de grandes entreprises chinoises et françaises, des représentants de Baidu, le Google chinois, étaient présents à Paris le 27 juin 2013. L'occasion d'une rencontre...

'Le groupe Baidu compte 500 millions d'utilisateurs'

A l'occasion de China Connect InTheCity, manifestation organisée sous la houlette de Laure de Carayon, spécialiste du marché chinois, traitant du marketing, du digital et du mobile en Chine, des représentants de Baidu, le Google chinois, étaient présents à Paris le 27 juin 2013. L'occasion d'une interview avec Kaiser Ko, directeur de la communication et Yale Cui, directeur produit de Baidu.

Présentez-nous les chiffres clés de l'Internet en Chine...

Le nombre d'utilisateurs d'Internet était de 464 millions il y a quelques années en Chine et actuellement nous devons avoir atteint environ 600 millions d'utilisateurs. Cela représente 43% de la population, et cela signifie qu'il reste de grandes marges de progression. L'e-commerce en Chine est tout à fait remarquable. Aux Etats-Unis, on a coutume de parler du Cybermonday. En Chine, on parle de la fête des célibataires, "Singles Day" qui est véritable phénomène. Pas moins d'1.25 milliards de transactions sont enregistrées en ligne pendant cette journée où les célibataires s'offrent des cadeaux. Cela repésente un chiffre d'affaires de 3 milliards de dollars pour des acteurs tels que Taobao (Alibaba Group).

Par ailleurs, les chinois sont habitués à utiliser Internet dans leur vie de tous les jours. Ils passent environ, selon les derniers chiffres 20.6 heures par semaine en ligne...Mais au fond, en Chine, il y a 2 marchés : l'un très développé dans les grandes métropoles et le second en développement où les utilisateurs se convertissent peu à peu aux nouvelles technologies...

Pouvez-vous nous présenter Baidu ?

On nous compare souvent à Google en disant que nous sommes le Google Chinois. Le groupe Baidu compte 500 millions d'utilisateurs dans ses différents pays d'implantation. Les utilisateurs réalisent en moyenne 10 recherches par jour et par utilisateur. Parallèlement Baidu gère également 1.2 milliards de recherche sur mobile chaque jour.

Le groupe réalise 3.64 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2013, en progression de près 30% par an. Le fondateur, Robin Li est un visionnaire qui dans les années 90 a obtenu un diplôme de l'Université de New York. Il a inventé les prémices du search avant même Larry Page. Si vous regardez ce que nous faisons, nous sommes très précurseurs dans le domaine du search marketing. Notre centre de recherche et développement est situé à Shanghai et le groupe emploie 20 000 employés. Nous avons également des sièges dans nos principaux pays d'implantation. Le groupe continue de croître et nous avons environ 80% des parts de marché du search en Chine. Notre objectif est de capter d'ici 2020, 40% de toutes les dépenses de publicité en ligne réalisées en Chine.

Quelle est votre vision de l'évolution du search marketing dans le monde ?

La vision que nous portons et à laquelle nous croyons depuis 2009 est le concept de la " Single search Box ". C'est-à-dire un point d'entrée unique quelque soit le type de recherches d'un utilisateur. Et cela que vous cherchiez de l'information, du contenu, des applications ou des informations sur le " off line ", des magasins, par exemple, etc...L'accès à ces informations devrait se faire que votre recherche soit réalisée en tapant sa requête, en parlant en langage naturel, via mobile ou par l'image.

La requête doit être comprise et la réponse apportée la plus qualitative possible. Et cela avec une simplicité absolue...Nous travaillons très fort pour rendre concrète cette vision. D'ores et déjà, nous sommes très avancés sur la recherche par l'image et par la voix.

En Europe, les règles du SEO restent complexes et la discipline assez empirique, cela fonctionne t-il de même en Chine ?

En effet, comme pour Google, notre algorithme de recherche comporte de très nombreuses composantes. Et nous le faisons évoluer fréquemment. Pour autant, nous devons être très prudents du fait du contexte dans lequel nous travaillons en Chine. Le black out du SEO reste un problème.

Vous comptez intensifier vos acquisitions dans la vidéo, pourquoi ?

Nous regardons de près des modèles comme la plateforme de vidéo en ligne Hulu, qui est très performante. C'est une plateforme de vidéo pour professionnel populaire aux USA. Youtube domine le marché aux Etats-Unis mais en Chine, bien que de nombreux gros acteurs soient présents (Youku-Tudou), le marché de la vidéo en ligne reste encore ouvert pour nous.

Quelles sont vos ambitions en Europe ?

Nous sommes ici à Paris, non pas parce que Baidu aurait des ambitions de déploiement sur le marché européen des moteurs de recherche mais parce que nous souhaitons rencontrer les marques qui souhaitent entrer sur le marché chinois et japonais et échanger avec elles. Outre la Chine et le Japon, nous sommes également présents en Thaïlande, et nous avons des bureaux au Brésil, en Egypte, et sur le marché américain. A court terme, nous ne visons pas le marché européen, mais voulons comprendre les problématiques des entreprises voulant s'implanter sur le marché chinois on line...Nous proposons des formats publicitaires sur Baidu très innovants et qui offrent un ROI très efficace pour les marques!

En savoir plus sur le marché chinois et l'e-commerce: lire l'enquête du numéro 40 d'E-commerceMagazine