Mon compte Devenir membre Newsletters

« Le social commerce n'est pas un phénomène de mode »

Publié le par

Nicolas Pérignon, le responsable m-commerce et médias sociaux de La Redoute France revient sur la stratégie de l'enseigne concernant le social shopping.

« Le social commerce n'est pas un phénomène de mode »

Comment La Redoute s’est-elle mise au social commerce ?
Se lancer dans le social commerce était pour nous naturel et évident quand on sait que 90 % des acheteurs en ligne font confiance à leurs proches pour les conseiller, contre 14?% pour la publicité Nous sommes sur Twitter depuis fin 2008 et sur Facebook depuis janvier 2009. Nous utilisons les médias sociaux comme des outils de proximité et de relationnel. Nous comptons aujourd’hui 1 300 000 fans et 150 000 fans que nous cherchons à mieux connaître. En février 2011, nous avons décidé de créer une f-boutique 100 % intégrée où nous présentions une cinquantaine de produits. Nous étions la première marque française à le faire.

Que retenez-vous du lancement de cette première f-boutique ?
Pour nous,il s'agissait surtout d'innover. Même si les ventes n’ont pas été très significatives, ce test de quelques semaines nous a permis de défricher le sujet. Nous avons ensuite créé de nouvelles f-boutiques mais sur un mode plus événementiel. L’un des enseignements que nous avons retenu est qu’il faut proposer du contenu inédit voire surprenant pour que la communauté adhère. Toujours dans une logique d’innovation, nous avons été les premiers e-marchands français à proposer les facebook credits et à faire du social gaming. En juin 2011, les internautes ont ainsi pu découvrir et acheter les articles de la collection La Redoute de manière virtuelle et réelle dans le jeu Totally Spies.

Faut-il voir dans la mise en place récente du premier chat Facebook sur Laredoute.fr une volonté de socialiser le site au détriment de la vente sur le réseau social ?
Grâce à ce nouveau service de social shopping développé par Hobbynote, nos clients vont pouvoir faire leur shopping à plusieurs, demander l'avis de leurs proches connectés sur le chat. Il s'agit de rendre l'expérience d'achat plus ludique et plus sociale. Des commandes ont déjà été enregistrées grâce à ce dispositif. Néanmoins, nous allons continuer à travailler directement sur les réseaux et médias sociaux car il y a encore beaucoup de choses à tester. Nous sommes par exemple en train de réfléchir à la manière dont nous allons nous positionner sur Pinterest. Nous sommes convaincus que le social commerce n'est pas un simple phénomène de mode. C'est pourquoi deux community managers et un chargé de social shopping s'y consacrent pour nous à plein-temps. Je pense que l'innovation dont fait preuve La Redoute dans ce domaine lui donnera une longueur d'avance afin de mieux appréhender l'avenir du e-commerce.

Aller plus loin : La Redoute dans le top 3 des sites e-commerce les plus sociaux
Le cabinet CCM Benchmark a établi un classement des e-marchands français qui génèrent le plus d'interactions sur les réseaux sociaux. Parmi les critères retenus, figurent le volume de ces interactions, l'intégration des modules sociaux, le recours à l'Open Graph ou à Facebook Connect, le nombre de fans, les opérations commerciales proposées ainsi que l'animation et la réactivité des comptes. Voici le palmarès:

1. Vestiairedecopines.com
2. Fnac spectacles
3. La Redoute
4. Enviedefraises.fr
5. UCPA
6. Virgin
7. Groupon
8. Etam
9. Bon-privé.com
10. Dolce Gusto

Enquête complète sur le social commerce, à lire dans le prochain numéro d'E-commerce Magazine à paraître le 27 avril.