Mon compte Devenir membre Newsletters

3Suisses bascule sur un modèle 100% pure player

Publié le par

La marque du groupe 3SI a dévoilé son nouveau site marchand, son nouveau logo ainsi que ses ambitions dans l'e-commerce.

3Suisses bascule sur un modèle 100% pure player

3Suisses, le Vadiste n'est plus. Désormais, la marque âgée de 82 ans se lance dans une nouvelle étape de son histoire, en devenant un pure player à part entière. Cette renaissance digitale implique un grand bouleversement pour l'entreprise : l'abandon pur et simple du catalogue papier, pour ne plus concentrer ses efforts que sur le Web."C'est la fin du modèle hybride consistant à vendre sur Internet et par catalogue papier, explique Eric Dubois, directeur général 3Suisses. C'était une situation asynchrone mobilisant par ailleurs énormément d'énergie pour produire un outil -le catalogue- en déclin." A la place, 3Suisses diffuse un "magalogue" mensuel, sorte de mélange entre un magazine et un catalogue, reflétant un positionnement plus premium, de près de 300 pages, autant dire bien moins que les catalogues de l'ancienne génération.

En basculant sur un modèle pure player, 3Suisses assurera un renouvellement plus rapide des collections, et une meilleure réactivité sur les prix, "qui ont été révisés et abaissés, assure Eric Dubois. Nous assurerons en outre un prix unique pour toutes les tailles, le but étant de proposer un prix juste à toutes nos clientes".

Pour mener à bien la transformation de l'entreprise, 3Suisses compte notamment sur sa très forte notoriété puisque la marque est connue par 9 Françaises sur 10. Mais elle entend également capitaliser sur son expertise dans les services de vente à distance, "faut-il rappeler que nous sommes les premiers à avoir lancé la livraison en 24 heures chrono?, indique Eric Dubois. Notre ambition est claire, nous voulons devenir le magazine de mode et de décoration en ligne le plus inspirant du Web". Et 3Suisses semble se donner les moyens de ses ambitions. Ainsi, les investissements réalisés par le groupe atteignent 150 millions d'euros, dispatchés entre la mise en place d'une nouvelle organisation recentrée sur le digital, la conception d'une nouvelle identité de marque, la mise en place d'une offre mode dédiée à l'Europe, et la réorientation de la stratégie commerciale vers le digital.

Parallèlement, 3Suisses a refondu son site marchand. Lancé fin août, il revendique davantage de modernité, est adaptable selon que l'internaute navigue sur un ordinateur, une tablette ou un smartphone - les nouvelles applications mobiles sur ces devices seront lancées au mois de novembre. Très riche en visuels, il comprend également des shoppings lists, des conseils mode, et a été conçu de manière à rendre la navigation très fluide, et cela, en dépit de la profondeur d'offre - plus de 300 marques - proposée sur le site. "Le header du portail descend à mesure que l'internaute scroll vers le bas". Les détails, parfois, font la différence.

Nouvelle identité de marque

Pour marquer son changement de modèle économique et ancrer le nouveau 3Suisses dans les esprits, la marque a entièrement remodelé son logo. "Notre nouveau logo et notre monogramme représentent un 'look'. Nous avons associé un 3 avec un S. Pris séparément ce ne sont que 2 'lettres', mais en les combinant 1 + 1 = 3. En associant les différentes polices nous créons un 'look 3Suisses' unique", note Olivier Gimpel, directeur E-commerce et Marque chez 3Suisses. Une réflexion censée refléter le style 3Suisses, dont l'état d'esprit repose sur le concept de "Mix & Match". Cela consiste à combiner des vêtements de style très différents pour arriver néanmoins à créer une harmonie globale. "La french touch, c'est le décalage dans les tenues", note Marie-Astrid du Beaudiez, directrice du style chez 3Suisses.

Enfin, pour soutenir cette nouvelle identité visuelle et le nouveau positionnement de la Marque, 3Suisses lance une importante campagne de communication composée d'une publicité en télévision avec un relais digital sur Youtube de septembre à décembre, mais aussi le sponsoring de l'émission de la chaine M6, "Rising Star", d'une présence forte sur les réseaux sociaux et d'un partenariat avec des titres de presse féminins.