Mon compte Devenir membre Newsletters

Comptoir des Cotonniers et m-commerce filent le parfait amour

Publié le par

L'enseigne de mode du groupe japonais Fast Retailing, est entrée de plain-pieds dans l'ère du commerce mobile. Le lancement d'un site mobile conçu en responsive design et la mise en place de synergies avec les boutiques physique, lui ont permis de multiplier par trois son taux de transformation.

Comptoir des Cotonniers et m-commerce filent le parfait amour

Glamour, libre, citadine.. la femme Comptoir des Cotonniers se veut résolument moderne. Elle en possède d'ailleurs tous les attributs. "Près de 75% de nos clientes possèdent un smartphone, 40% ont une tablette et 60% se rendent sur notre site marchand avant de réaliser des achats en boutique". Pour Valérie Dassier, directrice e-commerce, CRM et service client chez Comptoir des Cotonniers, cette réalité mérite une réponse adaptée de la marque, et des services en adéquation avec les usages des clientes.

Présente depuis quatre ans sur Internet via un site marchand dont le chiffre d'affaires a été multiplié par douze depuis sa refonte en 2009, l'enseigne a décidé de se lancer dans le m-commerce il y a un an. Sur tablettes, un simple site adapté, permet aujourd'hui de générer 25% du chiffre d'affaires e-commerce de la marque.

Sur mobile, après avoir longuement hésité entre une application et mettre en ligne un site mobile, Comptoir des Cotonniers a finalement opté pour cette dernière option. "Cela permettait notamment de travailler sur des ergonomies très différentes", explique Valérie Dassier. Confié à l'agence Apocope, le portail est entièrement conçu en responsive design, permettant une meilleure adaptabilité aux multiples devices présents sur le marché des smartphones. "Il a été pensé pour être encore plus performant que le site marchand accessible via un ordinateur".

Résultat, le site mobile permet d'accéder à l'ensemble des collections (environ 500 références), des nouveautés, des offres spéciales ou encore des looks que les clientes peuvent intégrer dans leur panier en une seule fois. Évidemment, chaque produit peut être visualisé dans les moindres détails, et leur disponibilité en stock est également indiquée. Une wishlist a été développée afin de réserver les articles désirés, passer commande et être livré selon les mêmes conditions que celles du site marchand traditionnel.

Valérie Dassier, Comptoir des Cotonniers

Fort d'une ergonomie très maitrisée reposant sur des visuels produits larges, qualitatifs, et d'une grande simplicité d'utilisation, le site mobile n'a eu de cesse de s'installer toujours un peu plus dans les usages des clientes : "Nous avons atteint quasiment le même nombre d'articles achetés par panier sur le site mobile qu'en boutique physique, et le taux de transformation a été multiplié par trois par rapport à l'ancienne version du site", assure Valérie Dassier.

Et cela n'est pas tout. La stratégie mobile de Comptoir des Cotonniers s'inscrit en effet dans une vision plus large reposant sur le multicanal. Ainsi, un panier d'articles de mode crée par une cliente depuis le site marchand sur un poste fixe est accessible sur n'importe quel device mobile, et inversement. Il suffit pour cela de s'identifier via un login et un mot de passe.

De plus, une fonction de géolocalisation nécessitant l'accord préalable de l'utilisatrice, permet d'obtenir la liste des boutiques les plus proches de l'endroit où elle se trouve, et de les joindre par téléphone si nécessaire grâce à la fonction de "call-to-action". Bientôt, les clientes pourront pré-réserver un essayage en boutique, en choisissant l'horaire qui leur convient le mieux. Elles pourront ainsi librement disposer d'une cabine réservée à leur nom et cela, dès leur arrivée en magasin.

Il s'agit là, de développer les ponts entre on et off line au sein de l'enseigne. Pour l'avenir, Comptoir des Cotonniers peut aussi compter sur des bonnes pratiques issues de sa maison mère, le groupe japonais Fast Retailing, propriétaire d'Uniqlo ou encore Princesse Tam-Tam. Et prévoit d'ores et déjà de jouer sur de nouveaux dispositifs en magasins, reposant sur un outil mobile bien connu au Japon... le QR Code.