Mon compte Devenir membre Newsletters

France Digitale Day : la révolution du numérique à l'honneur

Publié le par

L'édition 2014 du France Digitale Day a réuni des startups de dimension modeste avec de grands groupes d'envergure internationale autour d'un thème commun : la révolution digitale.

France Digitale Day : la révolution du numérique à l'honneur

Le France Digitale Day, événement organisé par l'association France Digitale, s'est tenu mercredi 11 juin au Carreau du Temple dans le IIIe arrondissement de Paris. Réunissant plus de 800 participants, dont des startups, de grands groupes, des investisseurs, la journée était rythmée de multiples conférences et keynotes axées autour de quatre grands thèmes : la transformation digitale, le financement, les startups et les meilleurs éco-système du numérique.

En ouverture de l'événement, la secrétaire d'Etat chargée du Numérique Axelle Lemaire, a prononcé un discours façon opération séduction à destination des investisseurs notamment. "Je veux une France où le numérique est partout, par tous, et pour tous... Et je souhaite que la France devienne une République numérique".

Celle-ci a par ailleurs insisté sur le fort potentiel de créativité dans l'hexagone, notant qu'il s'agit là de l'ADN de la France, en attestent de grands noms mondialement reconnus tels que Gustave Eiffel ou l'architecte Jean Nouvel. "Une République numérique est un pays qui inspire le reste du monde". Aussi, Axelle Lemaire a souligné ses ambitions pour la France, notamment concernant le crowdfunding, domaine dans lequel elle entend faire du pays, "un leader mondial". Puis, afin d'attirer l'attention des investisseurs, la secrétaire d'Etat a insisté sur le caractère "Business Friendly" de la France.


Transformation digitale des entreprises : un enjeu clé

Le numérique bouleverse les entreprises, tant sur les modes d'organisations en interne, qu'en externe et sur l'approche clients notamment. Rémy Pflimlin, président de France Télévisions a bien pris la mesure des enjeux régissant la montée en puissance du numérique : "L'une de mes missions lors de mon arrivée au sein de France Télévisions en 2010, était d'accompagner la transformation du groupe, tout en respectant l'évolution des usages des Français. A titre d'exemple, aujourd'hui, la télévision de rattrapage représente un milliard de vidéos vues chez France Télévisions".

Ce dernier a par ailleurs mis l'accent sur la nécessité de travailler main dans la main avec les startups : "Pour faire bouger l'entreprise, nous avons besoin des startups". Du coup, le groupe multiplie les initiatives avec ces dernières. Ainsi, il y a quelques mois, dans le cadre de la création de plusieurs documentaires autour de la Génération Y, France Télévisions a collaboré avec la startup Upian, chargée notamment de piloter la plateforme Web recueillant les témoignages des jeunes issus de cette génération. "Nous nous attendions à obtenir 10 000 réponses. Finalement nous en avons eu 350 000". Autant dire un franc succès.


Chez Carrefour, l'appréhension des enjeux du digital est également très présente :"Nous voulons réussir la transformation de l'entreprise dans un système multicanal, explique Georges Plassat, p-dg de Carrefour. Nous sommes une entreprise en pleine phase de maturité, et nous avons eu des périodes difficiles. Néanmoins, nous sommes entrés de plein pied dans l'ère du multicanal, l'e-commerce représente chez nous 500 millions d'euros".

Pour autant, conscient de l'importance du numérique celui-ci tempère. "Je ne suis pas de la génération du digital, et je pense que l'avenir ne sera pas uniquement dans cette voix. Il peut représenter une sorte de sang neuf, mais attention à l'overdose. Par ailleurs, beaucoup de sociétés du Web aujourd'hui, n'ont toujours pas démontré leur capacité à générer du résultat. Avoir du cash, c'est bien, mais cela reste fragile".