Mon compte Devenir membre Newsletters

Groupon : un nouveau site pour une nouvelle stratégie

Publié le par

Le spécialiste des deals quotidiens à prix cassés a déployé une nouvelle mouture de son portail. Plus qu'un simple relooking, il incarne un repositionnement de l'entreprise et une stratégie réorientée.

Groupon : un nouveau site pour une nouvelle stratégie

Une nouvelle ergonomie, de nouvelles fonctionnalités, un moteur de recherche plus performant... Le nouveau site déployé par Groupon prend peu à peu des airs de vrai site marchand. "Nous nous sommes basés sur la refonte du portail américain, progressivement déployé à l'international, explique Frank Zorn, pdg de Groupon France. L'idée est d'harmoniser l'expérience utilisateur dans le monde entier, afin que nos clients reconnaissent Groupon lorsqu'ils voyagent à l'étranger".

Sur le design tout d'abord, terminé l'usage du vert criard qui a pourtant été la marque de fabrique de l'entreprise pendant 5 ans, désormais, la dominante de gris anthracite véhicule une impression davantage haut de gamme au portail. Aussi, une barre de recherche combinée avec la localisation de l'internaute a été ajoutée sur la page d'accueil, ouvrant ainsi un accès rapide aux résultats couvrant toutes les offres, locales ou nationales en passant par les voyages et le shopping. Pour chaque recherche ou navigation, les résultats sont affichés avec un ensemble de filtres se revendiquant faciles à l'usage et mettant, et permettent aux clients de faire des recherches plus approfondies en fonction de leurs centres d'intérêts. L'utilisateur a également la possibilité d'effectuer une recherche simplement via une carte de France. Enfin, la plateforme fait la part belle à l'image, avec des visuels de grande taille, se revendiquant plutôt qualitatifs.

"Il y avait des critiques en provenance de nos partenaires considérant que l'image du site ne permettait pas de mettre en valeur des établissements de grande qualité. Avec ce nouveau style, l'image qualitative d'une marque peut être davantage mis en avant, explique Frank Zorn, pdg de Groupon France. Cela nous permet d'attirer des partenaires plus haut de gamme, notamment dans la restauration puisque nous travaillons en France avec 90 restaurants étoilés et 200 dans toute l'Europe".



Une stratégie réorientée

Cette approche nouvelle de la part de Groupon n'est pas anodine. Elle s'inscrit en effet dans un changement de positionnement qui consiste à monter en gamme tout en continuant d'étoffer l'offre de deals proposée sur la plateforme. Une sorte d'écrin de luxe pour des marques exigeantes sur le maintien de leur image premium. Cela marque aussi l'entrée dans une nouvelle stratégie : "L'une des forces de Groupon au début du modèle c'était la nouveauté, la surprise, avec des offres qui n'existaient pas avant. Aujourd'hui cet effet perd en intensité car nos clients n'ont forcément besoin de recevoir toutes nos offres par e-mail. Avant, Groupon fonctionnait en mode push, aujourd'hui, nous basculons en mode pull. Nous voulons créer un 'réflexe Groupon' chez le consommateur lorsqu'il recherche une offre locale. Et s'il n'y a pas d'offre dans ce qu'il souhaite, nous proposons une foultitude de prestations qui peuvent y répondre".

Frank Zorn, pdg, Groupon

Frank Zorn, pdg, Groupon

Ainsi, dans le cadre de l'offre "voyages" de la plateforme, un nouvel outil permet de rechercher un établissement précis dans un lieu donné. Une fois la recherche aboutie, l'internaute accède non seulement aux établissement proposant des deals Groupon mais aussi des prestations classiques auxquelles peuvent s'appliquer une réduction - de l'ordre de 5% -, financée cette fois par Groupon. Ce n'est donc pas un coupon, mais bien une remise Groupon. "Ca n'est toutefois pas notre cheval de bataille car c'est un marché très concurrentiel", assure Frank Zorn.

Près de 50% du CA généré par le mobile

Avec plus de 92 millions d'applications téléchargées dans le monde, Groupon mise beaucoup sur le m-commerce. Aux Etats-Unis, plus de 50% des transactions sont réalisées sur mobile et en Europe, si les chiffres sont gardés confidentiels, "ils sont proches de ceux générés aux Etats-Unis, assure Frank Zorn. Le mobile est très important pour nous et notre modèle d'applications permet d'acheter un deal en deux clics. Ce qui est important, c'est de combiner le mobile avec la fonctionnalité de géolocalisation pour obtenir des offres près de l'endroit ou l'utilisateur se trouve". Aussi, un nouvel onglet dans l'application mobile permet aux consommateurs de voir les offres proposées par Groupon à proximité, que ce soit dans leur quartier, une autre ville ou un autre pays.Voyages, shopping, promotions... Les applications ont évolué avec le site, et comprennent donc le nouveau moteur de recherche et l'accès par la carte. "Nous avons adapté les photos et le contenu pour qu'il y ait des synergies entre les mobiles et le site Internet".

Au deuxième trimestre 2014, le groupe a publié un chiffre d'affaires de 751 millions de dollars en hausse de 23%, mais des pertes à hauteur de 22 millions de dollars (contre 7,6 un an plus tôt sur la même période). Selon Frank Zorn, les investissements marketing et technologiques liés à la transition vers un nouveau modèle Groupon, plombent les résultats de l'entreprise. Néanmoins, le pdg de Groupon pour la France l'assure, "ce sont de bons investissements car ça rend le modèle plus pérenne, et cela apporte des réponses à des critiques que l'on a pu nous faire dans le passé".