Le m-commerce bouleverse le commerce traditionnel

Publié le par

Les habitudes d'achat des consommateurs changent avec l'apparition des smartphones et des tablettes numériques, offrant de nouveaux débouchés commerciaux pour les boutiques physiques, selon une étude européenne publiée par Tradedoubler.

Le m-commerce bouleverse le commerce traditionnel

Smartphones et tablettes se démocratisent. Et les consommateurs sont de plus en plus enclins à utiliser ce type d’appareils mobiles pour rechercher, localiser et acheter en ligne ou dans des magasins avec pignon sur rue des produits et services. Une étude* européenne réalisée par Forrester Consulting pour Tradedoubler (entreprise de marketing digital) cherche à démontrer que la diversité des profils et des parcours des consommateurs est un réel défi à relever pour tous les commerçants. Et c’est encore plus le cas de tous ceux qui n’ont pas encore franchi le cap du m-commerce.

En effet, l’étude fait état de différents usages comme : l'accès aux informations sur les produits, aux coordonnées des magasins, aux offres locales, aux codes promotionnels, aux sites comparatifs, aux lecteurs de codes-barres ou encore aux avis sur les produits et historiques des commandes par le biais des appareils mobiles. Autant de pratiques qui, d’après l'enquête, rendent l'approche traditionnelle de l'achat en magasin de plus en plus désuète.

Dans les quatre pays sondés (France, Allemagne, Suède et Royaume-Uni), plus de 71 % des personnes possédant un smartphone l'utilisent pour effectuer des recherches en vue d'un achat. Et plus de la moitié (53 %) pour acheter des produits et services autres que des téléchargements. Des chiffres qui vont d’ailleurs dans le même sens qu’une étude publiée récemment par KPMG sur les tendances de consommation.

En ce qui concerne les tablettes, les résultats de l'enquête mettent en évidence le pouvoir de ce nouvel outil : 40 % des utilisateurs s'en servent pour effectuer des recherches en vue d'un achat et un tiers pour effectuer un achat.

De nouveaux débouchés commerciaux ?

La “portabilité” des appareils mobiles permet d'effectuer des recherches et d'acheter à tout moment et n'importe où. Néanmoins, la présence d’utilisateurs d’appareils mobiles en magasin ne garantit pas aux commerçants d’effectuer des ventes : 42 % des consommateurs européens comparent les prix et 13 % disparaissent du magasin après avoir repéré une offre plus attractive ailleurs (10 % en France). Il faut, par ailleurs, noter que dans un quart des cas, les sessions de recherche sur mobile se terminent par un achat sur le téléphone lui-même.

Les offres locales ou les bons d'achat aident toutefois à capter l'attention de 20 % des acheteurs potentiels européens. C’est le principe notamment des applications “SoLoMo” (Social, Local, Mobile). Et lorsqu’ils sont en magasins, 15 % des Français déclarent rechercher un code promotionnel. 3 % affirment rechercher plusieurs fois par jour des codes promotionnels via leur mobile et 14 % au moins une fois par mois.

Au final, pour 38 % des consommateurs français, l’achat via un mobile reste avant tout un moyen de gagner du temps.

*L'enquête Tradedoubler a été réalisée par Forrester Consulting, auprès de plus de 2 000 utilisateurs de smartphones en Allemagne, en France, au Royaume-Uni et en Suède.