Mon compte Devenir membre Newsletters

Les vendeurs professionnels d'eBay vivent aussi en zone rurale

Publié le par

L'indicateur des affaire en ligne (IAL) d'eBay révèle que de nombreux vendeurs professionnels du site vivent en zones rurales, et voient en eBay un moyen de générer un revenu supplémentaire.

Les vendeurs professionnels d'eBay ne sont pas que des citadins des grandes villes françaises. C'est l'un des enseignements tirés de l'indicateur des affaires en ligne (IAL) d'eBay. Menée par le cabinet d'étude FreshMinds, l'enquête révèle en effet que près des deux tiers de sa communauté de vendeurs professionnels vivent dans des villes ou des zones urbaines de 100000 habitants ou moins. Ils sont 23% à vivre dans des villes de taille moyenne (de 20000 à 100000 habitants), et 22% dans des petites villes (de 5000 à 20000 habitants). Plus surprenant encore, les villages comprendraient plus d'un quart de vendeurs professionnels du site. Face à ces résultats, eBay fait valoir son rôle dans le renforcement du tissu économique régional fragilisé par la crise, ainsi que l'oppportunité pour ses vendeurs de valoriser leurs produits à l'international. «91% des vendeurs professionnels ont des acheteurs à l'étranger», explique ainsi Yohan Ruso, directeur général d'eBay pour la France. 

Une activité complémentaire pour des revenus supplémentaires

L’IAL révèle également les principales raisons qui incitent les vendeurs à développer leur activité sur Internet. Pour 45% d'entre eux, le Web permettrait de générer un revenu supplémentaire de leur magasin en dur.  Et parmi les personnes interrogées, 20% estiment que les revenus provenant de leurs ventes en ligne sont nécessaires à la sauvegarde de leur activité de commerce traditionnelle. Une donnée qui contrebalance l’idée selon laquelle la croissance de l'e-commerce se ferait au détriment de la vente de détail. D’autre part, près de la moitié des vendeurs professionnels ont lancé leur activité en ligne pour en faire leur principale source de revenus soit après avoir quitté leur emploi, soit après une période de chômage. Des enseignements qui pourraient convaincre les plus hésitants à franchir le pas de l'e-commerce.