Mon compte Devenir membre Newsletters

PriceMinister-Rakuten s'inspire du m-commerce japonais

Publié le par

PriceMinister-Rakuten France met tout en oeuvre pour rattraper son homologue japonais, qui réalise 50% de ses transactions sur mobile. Pour ce faire, la place de marché favorise le cross device et améliore l'aspect de son application.

PriceMinister-Rakuten s'inspire du m-commerce japonais

Pragmatique et ROIste, la stratégie m-commerce de PriceMinister-Rakuten fait l'objet d'une attention toute particulière et d'un travail minutieux, tant le groupe considère le sujet comme un enjeu capital. Au Japon, près de 50% des transactions comptabilisées par la société sont effectuées par un appareil mobile (tablette ou smartphone).

Une particularité qui donne lieu à de véritables échanges de best-practices entre le Japon et l'entité française de la société. À l'échelle de la France, une équipe en interne est spécialement dédiée au commerce mobile afin d'être très réactif et adaptable à l'évolution des clients. L'une des tendances identifiées comme étant majeures par la société concerne les achats cross-device, autrement dit, un parcours d'achat davantage fragmenté pouvant débuter sur un appareil, continuer sur un second et être finalisé sur un troisième.

Ce nouvel usage fait actuellement l'objet de développements afin de créer des liens entre les différents supports. Mais il nécessite d'offrir une expérience intuitive autant pour l'acheteur final que pour les partenaires professionnels de PriceMinister-Rakuten, puisque le site est une place de marché. Ces derniers peuvent par exemple, personnaliser toute l'interface de leur boutique sur mobile. Pour séduire les acheteurs finaux, l'accent est avant tout porté sur de larges photos de produits ainsi que des vidéos, plutôt que du texte.


Très centrée "utilisateurs", la société prévoit, en plus, d'améliorer la communication avec ses clients via les mobiles en mettant en place un service de push notifications et des e-mails spécialement adaptés pour les smartphones. Et si, pour l'heure, 62% du volume d'affaires en m-commerce provient des smartphones, PriceMinister-Rakuten considère la tablette comme un enjeu majeur pour 2014, bien que tout reste à faire, puisque le taux de conversion y est de 30% moins élevé que celui constaté sur les achats via les ordinateurs traditionnels.