Mon compte Devenir membre Newsletters

Quelles perspectives pour le T-commerce ?

Publié le par

Lors d'une conférence sur l'avenir du T-commerce, Médiamétrie a présenté en exclusivité un ensemble de données permettant de percevoir le futur du commerce sur tablette.

Quelles perspectives pour le T-commerce ?

Le T-commerce, ou commerce sur tablette sera-t-il l’avenir du e-commerce ? À cette question, Médiamétrie apporte de nombreuses réponses dans le cadre d'une conférence organisée lors du salon E-commerce Paris 2012, le 19 septembre. Quelques chiffres marquants pour planter le décor tout d'abord : actuellement, il y a 40 millions de personnes qui ont accès à Internet, 21,4 millions de mobinautes et 3,2 millions d’utilisateurs de tablettes. Une proportion somme toute relativement modeste, mais en perpétuelle croissance, compte tenu de la montée rapide des taux équipements.

L’iPad représente 85 % des connexions à partir d’une tablette. 71 % des tablonautes ont déjà cherché des informations prix ou produit pour préparer un achat dans un magasin particulier. Et les fonctionnalités liées à la géolocalisation restent largement utilisées sur ce type de “device”. Actuellement, on compte 960 000 t-acheteurs en France, soit 29 % des tablonautes, un chiffre en progression de 71 % au 1er trimestre 2012.

« Cette forte augmentation est liée à l’explosion de l’équipement », souligne Tiphaine Goisbeault, directrice télécoms et équipement de Médiamétrie. Autre élément important pour les acteurs du commerce en ligne : « La multiplication des points de contact place les acteurs dans une situation d’addition plutôt que de substitution », analyse Bertrand Krug, directeur mesure et efficacité on line de Médiamétrie//Netratings.

Qui sont les tablonautes ?

90 % des acheteurs préparent leur achat sur le Web, une proportion en progression de quatre points depuis l’an dernier. Internet, qu’il soit fixe ou mobile, s’impose dans un rôle de prescripteur d’achat quasi hégémonique. Plus étonnant, 40 % des acheteurs en magasins qui ont des tablettes ont utilisé cette dernière pour préparer leur achat. La tablette, quand elle est présente au foyer, est préférée pour préparer un achat.

Dans leurs comportements d’achat, les acheteurs sur tablettes (plus masculins et CSP+ que la moyenne des cyberacheteurs), sont moins chasseurs de primes. Les taux de pénétration des catégories de produits ont une hiérarchie très légèrement différente de celle du web marchand. En effet, si l’e-commerce est porté par le monde des services (voyages en tête puis services et enfin produits culturels), sur les tablettes, les tablonautes achètent à 20 % des produits culturels, à 18 % des services et à 13 %, seulement, des voyages. Dans le top cinq des audiences sur iPad réalisé par Médiamétrie, le leader est Amazon, avec 1,2 million de visiteurs uniques par mois, suivi d’eBay, de la Fnac, de Cdiscount, Vente privée, et La Redoute, pour ne citer que les premiers.

Site ou application...

Les stratégies d’acteurs sur les tablettes sont encore, bien sûr, diverses. La Fnac a misé sur son site mobile et connaît un fort succès d’audience : quatre personnes sur dix l’ont, en effet, consulté au premier trimestre 2012. Des acteurs comme Vente privée ont davantage mis l’accent sur les applications. Le leader de la vente privée a en effet développé dès le départ une application dédiée à l’iPad et enregistre un taux de pénétration de l’ordre de 17 % sur les applications iPad.

En termes d’analyse du surf sur les sites marchands, l’iPad semble jouer un rôle complémentaire à l’Internet fixe, tout particulièrement en soirée, le midi et au petit-déjeuner. « À partir de 21 heures,  il y a un décrochage de l’Internet fixe, alors que sur l’iPad, ce sont des heures actives. Il se crée une sorte de relais », explique Tiphaine Goisbeault. À noter enfin, neuf tablonautes sur dix qui achètent en ligne le font depuis chez eux.

De quoi relancer le débat sur l’intégration des tablettes dans la grande famille du mobile. Un sujet toujours en suspens…