Mon compte Devenir membre Newsletters

La Redoute ne déposera pas le bilan

Publié le par

Un accord signé lundi 24 mars avec la CFDT valide la reprise de La Redoute par ses dirigeants, Nathalie Balla et Eric Courteille.

La Redoute ne déposera pas le bilan

La vente de La Redoute et Relais Colis par le groupe Kering, à ses dirigeants Nathalie Balla et Eric Courteille, aura bien lieu. Lundi 24 mars, la CFDT par le biais de son délégué central à La Redoute Jean-Claude Blanquart, a en effet décidé de signer l'accord social établi dans le cadre du plan de cession de La Redoute. Une initiative qui écarte définitivement l'éventualité d'un dépôt de bilan de l'entreprise.

Dans une interview vidéo accordée à La Voix du Nord, Jean-Claude Blanquart a justifié sa décision : "Il est clair que Kering refuse de continuer les discussions. Aujourd'hui, nous sommes simplement dans une prise de décision consistant à déterminer si l'on veut que, demain, cette entreprise continue à vivre".

En janvier dernier, les repreneurs de la société, avaient annoncé à l'issue d'un comité d'entreprise, la suppression de 1 178 postes sur 3 437 salariés au total, d'ici à 2017. Parmi les salariés de La Redoute, "les pro-signature font partie de l'encadrement, à indiqué à La Voix du Nord Fabrice Peeters, délégué syndical CGT - La Redoute. Sur les 1178 salariés qui vont perdre leur emploi dans les quatre années à venir, il y a 909 ouvriers, employés".

Rachetée pour un euro symbolique, La Redoute devrait faire l'objet d'une signature définitive de cession d'ici fin avril. Dès lors, le groupe Kering, devrait injecter 315 millions d'euros supplémentaires pour la transformation de l'entreprise. Présenté pendant le comité d'entreprise, la stratégie visée est d'investir près de 50 millions d'euros dans la création d'un outil logistique et 30 millions d'investissement informatique. Le dirigeants de la société prévoit un retour à l'équilibre à horizon 2017. Fin 2012, La Redoute a dégagé un chiffre d'affaires de 1,1 milliard d'euros.