Mon compte Devenir membre Newsletters

RueDuCommerce.com : l'OPA permettra des "investissements massifs dans la galerie"

Publié le par

Après l'annonce de l'OPA amicale d'Altarea Cogedim, le p-dg de RueDuCommerce.com Gauthier Picquart explique les conséquences de ce rapprochement pour le site marchand.

RueDuCommerce.com : l'OPA permettra des 'investissements massifs dans la galerie'

Le rachat de 28,64 % du capital de RueDuCommerce.com par Altarea Cogedim a été annoncé jeudi 27 octobre. Qu’est-ce qui vous rapproche de cette foncière immobilière ?
Ce qui nous rapproche, c’est que nous avons un métier commun : le commerce. RueDuCommerce.com et Altarea font du commerce directement et indirectement. Nous vendons en notre nom des produits high tech. Eux vendent des biens immobiliers. Mais les deux sociétés font aussi de l’intermédiation. Notre plateforme permet de générer des offres et du trafic. C’est également ce qu’ils font dans leurs centres commerciaux.

Cette opération est-elle destinée à rapprocher RueDuCommerce.com du monde physique ? En créant des magasins Rue Du Commerce ou en incitant des magasins offline à entrer dans votre galerie ?
Les deux options sont possibles. Mais il est encore trop tôt pour dire comment les choses pourraient se passer. Pour nous, il est intéressant de discuter avec des gens comme Altarea qui sont dans le métier du commerce depuis quinze ans. À l’inverse, il est intéressant, pour certaines boutiques physiques, de regarder vers le Web. Avec les enjeux de mobilité et de géolocalisation, il y a énormément de choses que nous pouvons développer et de vrais axes de rapprochement possibles.

Avez-vous la vision d’un commerce connecté, dans lequel le mobile prend une grande part ?
On voit bien que ces technologies se développent aujourd’hui. Avant, le Web et le commerce physique étaient des zones presque séparées. C’est en train de changer. Cela nous intéressait de travailler avec quelqu’un qui connaisse bien le commerce physique, sans être limité à une seule enseigne. Le gros intérêt, avec un gestionnaire de centres commerciaux comme Altarea, c’est de voir évoluer des enseignes dans tous les secteurs.

Est-ce que le site RueDuCommerce.com pourrait être soumis à de profonds changements ?
Le plan de marche n’est pas celui-là, mais des investissements plus massifs dans la galerie du site. Il n’y aura pas de changement fondamental du modèle, mais plutôt optimisation et une accélération pour continuer à gagner des parts de marché sur Internet. D’ici cinq ans, il y aura sans doute deux ou trois plateformes de commerce, des galeries commerciales généralistes, qui seront plus fréquentées que les autres. Nous voulons être de celles-là.

Pourriez-vous envisager de vous lancer dans le développement d’autres sites marchands en faisant de Rue Du Commerce une marque ?
Aujourd’hui, l’option suivie est de continuer le développement de RueDuCommerce.com. C’est lui qui va faire l’objet des principaux investissements.

À quelles modifications du capital pouvons-nous nous attendre ?
Nous sommes une société cotée. Tous les actionnaires peuvent acheter ou vendre des titres. Un bloc d’actionnaires a décidé de vendre des titres pour permettre à Altarea de réaliser une OPA. À chacun de se positionner en fonction du projet présenté. Altarea possède 28,64 % du capital, cela veut dire que les autres actionnaires, qui en représentent plus de 70 %, doivent prendre position.