Mon compte Devenir membre Newsletters

Splendia passe au multidevice

Publié le par

Le site de vente de séjours sur mesure fête ses dix ans et entre dans une nouvelle ère. Le reponsive design devient le nouveau challenge à relever pour réussir son développement sur mobile.

Splendia passe au multidevice

Sur un marché de la vente de voyages en ligne très fragmenté, composé de mastodontes comme Booking, Expedia et de multitude de petits acteurs à l'autre bout de la chaîne, Splendia revendique son originalité: le sur-mesure. "Nous sommes devenus une marque, plus seulement un site", estime Guillaume Rostand, directeur marketing du groupe Splendia.
Pour conforter son image et sa notoriété, Splendia a été complètement rebrandé, avec un changement de logo et une nouvelle plateforme lancée l'an dernier.
"Nous avons mené un projet de fond pendant deux ans pour retailler les images et proposer des visuels plus larges. Initialement, le site avait été monté ex nihilo, avec un CMS fait maison, explique Guillaume Rostand. Des acteurs tels que Google ou Trip Advisor vont vouloir entrer sur le marché de la réservation d'hôtels pour casser les intermédiaires, ce qui est une évolution logique du marché. Notre challenge consiste à devenir un moteur d'expériences. Les problématiques de notre industrie sont passionnantes. Nous nous sommes tous développés grâce à Google. Ensuite, sont venus sur notre marché des comparateurs d'hôtels, qui nous ont pris du trafic mais nous ont permis de croître fortement."

Rester expert dans la vente d'hôtel

Aujourd'hui, pour rester dans la course, le site envisage de proposer de véritables expériences à la vente. "L'objectif de Splendia est donc de rester expert dans la vente d'hôtel qui a fait sa renommé et d'intégrer de nombreux services, comme des expériences avec des locaux, des transferts de plus en plus automatisés, etc.", note le dirigeant.
Le modèle économique consiste à prendre une commission sur chaque réservation.
Un modèle mixte, également fondé sur des revenus publicitaires, avait été tenté en 2007, mais avec 1 million de visiteurs uniques, l'activité (écartée depuis) n'était pas assez lucrative.
"Ce qui fait que les gens nous aiment bien, c'est que nous avons un très bon service client, internalisé. Il est composé d'une quinzaine de personnes et notre objectif est de passer à 30 d'ici à la fin de l'année", explique Guillaume Rostand.

Des city guides animés par des Instagramers


L'animation de la base client reste classique, avec l'envoi de newsletters, l'utilisation des réseaux sociaux, Facebook en tête, et la panoplie complète des leviers de marketing en ligne. "La récurrence d'achat reste faible. Nous sommes sur des paniers moyens à 600 euros. Il y a moins d'achat d'impulsion que sur d'autres marchés... Cette année, nous allons investir sur Instagram."
En projet sur ce réseau, le lancement de city guides sur les destinations phares vendues en ligne, animés grâce au concours des Instagramers les plus influents d'Europe, Paris, Londres, Barcelone, pour commencer. Le principe est simple. L'instagramer poste des images récupérées ensuite sur un mini-site.

700 000 clients

Depuis plusieurs mois, le site teste également une application. "Nous souhaitons passer en responsive en juin et créer des applications qui n'ont rien à voir avec la réservation pure. Du coup, le site doit remettre à plat l'ensemble de son front, en collaboration avec une agence", explique Guillaume Rostand.
Actuellement, Splendia, qui est rentable depuis ses débuts, compte 60 collaborateurs et 700 000 clients. C'est en s'appuyant sur eux et en jouant la carte de la fidélisation à outrance que le site compte poursuivre son développement.