Mon compte Devenir membre Newsletters

Voyages-Sncf.com : plus de 4 milliards d'euros de volume d'affaires en 2013

Publié le par

En 2013, Voyages-sncf.com a généré plus de 4 milliards d'euros de volume d'affaires, soit une légère progression de 4% par rapport à 2012. Le groupe a vendu 75 millions de billets et réalise désormais 15% de ses ventes par le m-commerce.

Voyages-Sncf.com : plus de 4 milliards d'euros de volume d'affaires en 2013

"2013 est l'année où Voyages-sncf.com est devenu un groupe international". C'est en ces termes qu'Yves Tyrode, directeur général de Voyages-sncf.com a entamé la présentation des résultats pour l'année 2013 du groupe. Avec un volume d'affaires de plus de 4 milliards d'euros (contre 2.8 milliards en 2010) et une croissance de 4% sur un an, la société a en outre généré 300 millions d'euros par le mobile (contre 30 millions en 2010). "En terme de ventes, nous sommes probablement le premier site de e-commerce en France". Ces résultats confirment ainsi la pertinence de sa stratégie mise en place en 2010, et reposant sur trois axes : la croissance par l'international, l'innovation technologique et la promotion de la destination France.

En France, le groupe continue de mettre l'accent sur ses principaux leviers de croissance que sont les devices mobiles, et le "multinet". "Aujourd'hui, un billet est vendu toutes les trois secondes sur smartphones, soit 7 millions de billets vendus par ce biais en 2013", indique Yves Tyrode. Voyages-sncf.com génère 15% de ses ventes par le mobile, et en comptant les tablettes, les supports mobiles représentent déjà 45% de l'audience Web de la société. Quant au multinet, "il regroupe quatre mondes structurés à savoir l'univers Apple, l'univers Google (avec Android), Microsoft et le Web classique. Nous développons des applications mobiles dédiées afin de proposer une expérience client spécifique à chaque monde. Et en 2014, nous allons refondre l'expérience client de chacun de ces mondes".



Si les développements liés à ces univers nécessitent globalement de très lourds investissements, en terme de volume d'affaires, chacun présente des résultats différents. Apple avec l'iOs (tablettes et smartphones) représente 65% du volume d'affaires généré par le m-commerce, Android atteint 30% "mais croît très fortement", et Windows mobile ne représente que 1% du total. Environ 5% provient enfin des sites mobiles.

Europe et international, deux leviers de croissance

Sur le marché européen, hors France, Voyages-sncf.com a généré un volume d'affaires de 290 millions d'euros, soit une croissance record de 19%. "Nous devons ce résultat aux actions de synergie mise en place l'an passé, et au déploiement de la marque unique dans toute l'Europe", indique Yves Tyrode. Aujourd'hui l'ensemble des sites européens dispose en effet d'une ergonomie harmonisée en cohérence avec le site français.

Sur mobile, l'application V. a été déclinée dans une version multi langues dans sept pays : l'Allemagne, la Belgique, l'Espagne, l'Italie, le Luxembourg, la Suisse, et une version pour les clients britanniques sera lancée courant 2014. "Nous allons par ailleurs, intensifier notre travail sur les moyens de paiement spécifiques à chaque pays, car il s'agit d'un élément clé du processus d'achat".

Et cela n'est pas tout. Dans le reste du monde aussi, le groupe performe. A travers sa marque Rail Europe, la société "vend l'Europe en train aux touristes du monde entier". Rail Europe a enregistré une croissance de 5% en 2013, vendu 5,5 millions de voyages à des touristes, pour un volume d'affaires global de 370 millions d'euros.


Sur ce dernier point, la région du monde la plus génératrice de revenus est l'Amérique du Nord regroupant Etats-Unis et Canada (2 millions de voyages vendus en 2013, et une croissance de 16% au premier trimestre 2014), suivis de l'Asie avec notamment la Corée du Sud. La Chine pour sa part, arrive en 5e position avec une hausse de volume d'affaires de 27%, "mais nous ne sommes pas suffisamment connus en Chine. Néanmoins, les récentes annonces visant à permettre de délivrer des visas pour la France aux Chinois en moins de 48 heures devraient être bénéfiques".